Gaufre moelleuse ou Oreo relooké extra thin : Quelle gourmandise pour mon goûter ?

Je suis une incorrigible gourmande et toujours à l’affut des nouveautés sucrées un peu sophistiquées ou originales qui s’installent dans mon rayons biscuits. J’ai la chance de recevoir parfois  les futurs hits, directement dans ma boîte aux lettres. La semaine dernière ce fut le cas avec deux produits extra craquants et moelleux pour le bec sucré que je suis. Bonne Maman revisite le goûter avec sa nouvelle gaufre liégeoise aux pépites de chocolat et Oreo passe en version fine et craquante, moins de crème pour plus de saveurs.oreo

La gaufre liégeoise à emporter partout :

L’article le plus lu de JVC, est depuis plus de trois ans,  la recette de la gaufre Chuck’s. Une gaufre de liège comme on ne les mange qu’à la fête foraine, devant les Docks de Marseille ou en Belgique. Avec son sucre perlé, son caramel sur les rebords, sa recette est inimitable, irremplaçable, inévitable, incontournable. Mais pour avoir un en-cas s’en rapprochant que vous pourrez emporter partout, par tous les temps, Bonne Maman sortie il y a quelques années déjà du seul rayon confiture, propose à présent ce paquet de 6 gaufres liégeoise emballées de façon individuelle.

Pour 3€29, vous aurez une gaufre qui se conserve 1 mois et demi au beurre fin avec un goût brioché. Elle vous cale sans discussion et les pépites de chocolat ne laissent pas de traces – ou presque , même avec des petits doigts potelés. Très moelleuse, il est même recommandé de la passer au grille pain pour un résultat caramélisé à souhait !

Bonne Maman est aussi la reine des cookies, des galettes recouvertes de chocolat etc…

 

Moins de crème dans mes Oreo :

J’avais il y a des années découvert les biscuits Oreo en Espagne. Là-bas, ils ne coutaient rien du tout, se vendaient en rouleaux, saveur vanille, chocolat, beurre de cacahuète et même recouverts de chocolat. Je les stockais au congélateur, pas juste pour qu’ils ne fondent pas mais je trouvaient leur goût encore meilleur.

Peut-être parce que n’étant plus à l’âge où l’on ouvre les biscuits Prince en deux pour lécher le chocolat qui se trouve à l’intérieur, je préférais moins sentir le goût de cette crème ultra sucrée que l’on trouve entre les deux faces de l’ Oreo. Un petit désagrément aussi lorsque je me « gavais » de cette sucrerie (ou cochonnerie comme dirait Madame l’actuelle première dame….) était que mes dents restaient collantes un bon moment, empêtrées dans la pâte du biscuit noir. Pas très distingué ces dents noires en société. Ceci explique surement que les Oreo , aussi délicieux soient-ils, ne figurent pas au menu des mignardises des mariages et autres cocktails guindés mais plus lors des boums d’anniversaire des moins de 12 ans !

Oreo a trouvé lui-même la solution : exit les courbes généreuses qui resteront à présent au vestiaire, la légèreté et le croquant sont à présent sur le devant de la scène. Le style est conservé, les calories sont allégées ( 35 calories contre 70 pour le Classic) !

Jolie métamorphose d’un célèbre biscuit qui s’annonce à présent comme le must-have des pauses café ou autres….Cette nouveauté l’est pour la France mais sur d’autres marchés comme au Japon ou aux States, l’ Oreo Thin a déjà convaincu depuis belle lurette !

Plus léger parce que moins de crème, plus croustillant parce que plus fin, Oreo se décline en version vanille ou chocolat en deux formats : 192g pour 1€99 ou 384g pour 3€70

Gardez l’œil et l’estomac aux aguets, le plan de comm ne fait que démarrer et il est musclé !

Pub télé, promos, échantillonnage…. #oreo #oreothin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.