Nos enfants partent à la découverte des éditions Pfefferkorn

Jeune maison d’édition allemande, Pfefferkorn Verlag met en avant, au travers de ses publications des valeurs humanistes. Au-delà de donner le goût de la lecture à nos enfants, ce sont solidarité, courage, tolérance, partage… et transparaissent dans leurs livres. Au fil des pages, peu de texte, beaucoup d’images, et toujours un thème qui fait son chemin du début jusqu’à la fin !

Ayant décidé de partir à la conquête des lecteurs francophones, JVC vient de recevoir deux livres abordant des sujets cruciaux dans des domaines très différents.

Une nouvelle collection jeunesse “Rocky & Cie” :

Rocky, un petit chien bien sympathique a décider de venir en aide aux enfants. Il pense qu’il peut trouver des solutions à leurs soucis du quotidien. Renforcer leurs liens familiaux et leur ouverture aux autres, prendre conscience et garde aux dérives. Enzo adore les jeux vidéo est le huitième tome des aventures de Rocky & Cie en attendant le tome 9 qui traitera de la disparition…

Rocky me rappelle Outch, le cafard qui dans le livre Max fait le poids ou Marie la mort dans l’âme réconforte, apporte son soutien tel un Jiminy Cricket. Il sait écouter ou délivrer de précieux conseils pour aborder la vie autrement.

Un petit livre rigide d’une quarantaine de pages, à glisser dans n’importe quel sac. A voir si cette bande dessinée fera prendre conscience à mon Noé de tout juste 10 ans et à Hermine, bientôt 6, qu’ils sont des Enzo en puissance. Ce serait un soulagement pour nous, parents ! 5€90

Pfefferkorn apaise les angoisses des petits :

Nous serons toujours là pour toi, traite des angoisses que peuvent ressentir les enfants quant au départ éventuel de leurs parents, à la prise de décision, seul, l’inconnu, la nouveauté….
L’attachement parent-enfant est un lien émotionnel sur lequel se base l’enfant pour se construire et grandir. Réussir à exprimer ses craintes en tant qu’enfant est aussi très important. Cette histoire très illustrée à lire à plusieurs peut aussi l’y aider. Ce livre sera m’amorce de discussion lui faisant comprendre que ses parents seront toujours là pour lui, même quand il sera grand ! Enfin en théorie…;

Peur des monstres cachés dans la chambre, peur de l’eau profonde, peur du méchant loup, peur de partir, peur de l’orage…et surtout la peur de ne plus être aimé s’il fait une bêtise.

J’ai des souvenirs très précis de peurs lorsque j’étais enfants. Des médecins à la Molière penchés au-dessus de mon lit, le rideau de la chambre qui faisait des ombres sur le mur face au lit à cause du faisceau de lumière de la lune, les branches d’arbres qui, agitées par le vent semblaient marcher sur les murs de ma chambre la nuit, principalement des cauchemars que je ne pouvais raconter à personne, étant enfant unique. Il ne me venais pas à l’idée de les raconter à mes parents. Pourquoi ? Je ne sais pas ! Ce qui est certain c’est que du coup, je n’étais pas rassurée du tout. J’en déduis, peut-être hâtivement que mes enfants ont des peurs qu’ils n’expriment pas.Pfefferkorn

Pour ce qui est des squelettes, des monstres, des sorcières, les films, les jeux vidéos, la télévision, ont je crois déjà contribué à les exorciser. En tous cas, je n’ai quasiment jamais eu à me lever la nuit pour cause de cauchemar exceptée la pré-ado 2 ou 3 fois.

Le sujet de la séparation : « et si vous sortez le soir sans moi ? » me semble très important. Pour cela nous n’avons plus ni papi ni mamie mais des baby-sitter ou parfois quand la chance leur sourit leurs grands frères ou sœur.

J’adore la fin du livre où le petit garçon devenu grand revient s’occuper de ses parents. A son tour d’être là pour eux.  Bon c’est un peu la pression pour certain de nos enfants, mais les filles jusqu’à 7-8 ans au moins en parle avec tendresse …. et leur père leur explique avec humour qu’il sera gâteux.

Il fera à présent partie des indispensables au même titre que les deux livres de chez Tutti Frutti, les petits livres “C’est quoi l’idée” de chez Nathan et d’autres…

Livre grand format rigide des Éditions Pfefferkorn, écrit par Stephan Valentin et illustré par Denitza Mineva. 14€90

Vous pouvez découvrir la nouvelle page Facebook de Stephan Valentin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.