La Baule 3 : Douceur de vivre

La Baule est devenue depuis peu l’une des trois nouvelles zones touristiques internationales (ZTI). Avec Antibes et Dijon, La Baule est le 21ème périmètre où les magasins peuvent ouvrir tous les dimanches et le soir jusqu’à minuit.

Après le shopping et les douceurs à dénicher sur l’avenue De Gaulle, voici entre autres ce qui fait la douceur de vivre dans cette ville de Loire Atlantique. Il parait que ce n’est pas la Bretagne ? Mais alors ça y ressemble !

Crêpier, mon amour :

Ok nous ne sommes pas en Bretagne mais en Loire Atlantique. Je l’ai assez entendu cette semaine. Mais le fait est que moi qui ne suis pas d’ici, je me sens en Bretagne. Pas enquiquinée pour trouver une place sur la plage même en plein après midi pour poser ma serviette et me dorer au soleil si agréable. Oui, oui, quand il brille lui, il ne brûle pas comme dans le Sud. Un petit vent magique l’accompagne toujours, celui qui est aussi responsable de mes coups de soleil que je n’ai évidemment pas senti venir.

Bref comme je persiste à me sentir en Bretagne, je veux des crêpes. Et pas n’importe quelles crêpes car je suis super exigeante surtout depuis 10 ans que je partage ma plaque de beurre aux grains de sel avec un breton de souche !La Baule

Et bien au bout de cette grande avenue, juste avant de tourner à droite en direction de la gare, il y a le Barapom.

Le choix des matières premières est primordial pour obtenir des crêpes et galettes de qualité. Ici les recettes sont testées et sélectionnées avec de finir dans votre gosier. Entre temps elles transitent par un cornet cartonné qui saute l’étape « assiette et couverts » mais le concept fonctionne. Très exigeant sur la qualité et la fraîcheur de ses produits, le Barapom vous promet du goût et encore du goût.

Le Barapom c’est à tout moment de la journée. Du petit déjeuner au dîner (9h30-21h30) une façon de combler un creux quelque soit sa taille.

Dîner en amoureux :

Quand les enfants sont couchés pour être en forme le lendemain au cours de natation (en piscine hein, je ne suis pas sadique), c’est la moment de sortir dîner à 2. Bien sur les enfants sont bienvenus mais franchement la journée leur est dédiée et les comble amplement.La baule

Selon vos penchants pour le tartare, le burger, la pizza-chic ou le thon mi-cuit vous réserverez (c’est indispensable) d’un côté ou l’autre de la place.

Cuisine mêlant saveurs locales et exotiques à savourer dans le décor contemporain soigné de La Villa ( au 02 40 23 06 00 www.lavilla-labaule.com), vous choisirez un menu à 15€ à midi (enfant 8€50) ou parmi une carte extrêmement variée. Le soir l’ambiance plus feutrée malgré le nombre impressionnant de tables se prête autant aux tête à tête qu’aux tablées d’amis. Le service est très attentionné même si vous patienterez parfois en raison du nombre de convives. La cuisine est raffinée et les serveuses de bon conseil. Vous en avez dans l’assiette et vous ne sortirez pas avec le moindre sentiment de vide. C’est parfois le cas dans ces restaurants branchés. Prévoyez 9€ l’entrée, 15€ le plat et 10€ le dessert. Attention on me souffle dans l’oreillette qu’ils ne servent pas de Margarita mais uniquement une Tequila Sunrise !La baule

Juste à côté, The Theatre propose une carte aux tarifs plus élevés. Je ne l’ai pas encore testée. Je vous en dirai des nouvelles d’ici la fin de l’été. Des sushis y sont proposés, assez chers mais aussi des plats aux noms tendance. Comptez entre 15€90 et 23€ le plat.

En face, l’incontournable brasserie de La Baule. La Croisette offre un accueil et un service efficace depuis 20 ans dans une salle aux couleurs chaudes. Vous pourrez demander à être installés dans le coin lounge en fauteuils Club ou en terrasse (en supportant la fumée des voisins ou la vôtre). Poissons, tartares et carpaccios (2 assiettes au choix) sont quelques-unes de ses spécialités. certains plats invitent à un tour du monde des saveurs, l’ardoise est aussi séduisante. La carte revue cette année m’enthousiasme moins que la précédente mais je ne suis guère « viande » !La Baule

Près de la place du Marché, de nombreux petits restaurants très animés à l’heure du déjeuner n’attendent que vous. Faites vos courses puis arrêtez-vous le temps de vous restaurer et de bavarder. Selon l’endroit vous pouvez même acheter vos huitres dans les Halles, vous les faire ouvrir et les partager en terrasse.

Quant à occuper vos enfants ? Les différents Clubs Mickey (les Dauphins, Les pingouins…) leur sont ouverts à des tarifs raisonnables. Le matin le temps de faire votre marché et l’après midi pour qu’ils apprennent à nager et vous à renouer avec la sieste.

De nombreuses activités bordent La Baule et débordent même ! Planète Sauvage, le Labyrinthe Pop Corn à Chauvé et Saint Molf, l’Océarium du Croisic., le défilé de voitures anciennes lors de la journée de l’élégance avec son show Mode le soir. Nous vous en parlerons bientôt.La baule

En partant, faites donc un tour à La Trinitaine pour rapporter quelques présents à Claudine qui aura arrosé les plante ou Joséphine qui nourrit le chat chaque jour ! De savoureuses galettes bretonnes dorées cuisinées avec du pur beurre. La baule Pour ceux qui préfèrent le salé, La Belle Iloise vend toute l’année ses spécialités de la terrine à la soupe de poisson en passant par des sardines en boîtes très prisées par les connaisseurs qui les commandent toute l’année par correspondance.La baule

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.