Seule les babouches savent si la chaussette a des trous

Alors qu’un passager d’un vol Casablanca – Bordeaux casa-bordeauxattendait un bagage, un chien des douanes a flairé quelque chose, au moment où son propriétaire le récupérait. À l’intérieur se trouvaient près de 150 paires de babouches et plusieurs kilos de résine de cannabis conditionnés dans les semelles, rapporte le journal «Sud-Ouest ».
Les semelles semblaient d’un confort sans égal, presque orthopédiques, avec mémoire de forme. Et pour cause : elles étaient faites de résine de cannabis « déposée en fines lamelles » dans la semelle de 120 chaussures. Enrobée de cire, la drogue n’a cependant pas dupé le flair du chien des douanes. Au total, plus de 6 kilos de résine de cannabis, pour une valeur de 42 000 €, ont été saisis par les douaniers.

Interpellé, le quadragénaire, un homme âgé de 47 ans, originaire du Var et déjà condamné par la justice, qui revenait du Maroc a été placé en garde à vue à la direction interrégionale de la police judiciaire. Il était déféré rapidement au parquet de Bordeaux. À l’audience, l’homme, qui fait du commerce de véhicules et de pièces détachées entre le Maroc et la France, s’est défendu d’avoir eu connaissance de la présence de la drogue dans les babouches « Je ne pouvais pas penser qu’on pouvait introduire du cannabis dans une paire de babouches », a-t-il déclaré. Il a toutefois reconnu qu’il avait perçu 4 000 € pour assurer le transport des chaussures. Le jugement était attendu.

JVC pense que si un mulet commence à transporter des mules, ce sera la mise à pied conservatoire garantie et grâce à la justice, il va pouvoir aller pantoufler en prison avec de bonnes vieilles charentaises et regarder Charlie Chaplin…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.