Safaga
C'est Tout Moi

Découverte en famille de la Mer Rouge

jevouschouchoute_jvc_carret_martine-egypte-reci-corallie-redsea

Comment avoir l’assurance d’avoir du soleil ? En s’envolant vers l’Égypte. La température de l’eau affichait 27°C cet été, les activités aquatiques comme terrestres y sont nombreuses. Même en famille, le budget reste raisonnable. Pour JVC, Vincent, 10 ans, a testé la découverte de la plongée sous-marine. Suivez ses traces pour vos vacances d’été indien ou de Toussaint !

Par Martine Carret

Le dépaysement frappe les esprits dès que l’avion quitte la Méditerranée pour passer sur le sol égyptien. A perte de vue, du sable, des montagnes rougeoyantes, plus ou moins hautes, des terres ocres et brunes. Et la chaleur qui semble envahir la cabine.

Pas un nuage à l’horizon, la visibilité est parfaite. Alors forcément, les nez se collent aux hublots. Le passage au-dessus du Delta du Nil permet de mieux comprendre l’affirmation de l’historien grec Hérodote au Ve siècle av. J.-C, « l’Egypte est un don du Nil ». Du sable, des plantations de chaque côté du plus long fleuve au monde, et puis du sable encore et toujours. 96% du pays est désertique.

Puis c’est le cap vers la Mer Rouge, dont les surfaces bleutées deviennent turquoises à mesure que l’avion descend vers l’aéroport international de Hurghada. Des lagons, des bancs de sable blanc, quelques îles plates que l’on devine inhabitées. Le récif corallien à fleur d’eau s’étale à perte de vue lui aussi. Il descend ainsi jusqu’au Soudan.

Les formalités sont vite accomplies : paiement du visa (20€), remplissage de la fiche d’entrée dans le pays. Et les bagages sont récupérés rapidement. A la sortie, la chaleur fouette les visages. Pas de doute, ici on n’aura jamais besoin de K-way, ni de fourrure polaire. « Welcome to Egypt ! »

Safaga la calme

Plus discrète et moins clinquante que Hurghada, qui fleurit de parcs aquatiques en tous genres, de discothèques branchées et de centres commerciaux, la ville de Safaga, située à moins d’une heure de route (en direction du sud), est réputée pour ses chantiers navals. Méconnue, sauf des routards et des habitués, elle est particulièrement paisible.

jevouschouchoute_jvc_carret_martine-egypte-oasis-safaga

Nous avons choisi la formule d’un forfait hôtel-plongées. L’hébergement à l’appart-hôtel Oasis est très simple, propre et suffisant. L’accueil par Amr, le gérant qui parle français, est convivial. Une cuisine aménagée permet de préparer des repas si on en a envie. Le réfrigérateur est idéal pour conserver des jus de fruits ou autre ravitaillement pour les enfants. On trouve un petit supermarché à 10 minutes de marche. Le soir, on se relaxe devant un verre de jus de fruits frais mangue-fraise (1,5 €) au bar, affalé dans des confortables poufs et on commande une pizza ou des spaghettis bolognaise (moins de 3 € le plat). Les appartements permettent de loger 4 personnes maximum. Le petit déjeuner est inclus dans le prix de la location, les tarifs sont dégressifs suivant le nombre d’occupants. C’est la solution économique par excellence. Néanmoins, il existe d’autres styles d’hébergement, du 5* avec spa au 3* confort (égyptien). Chacun sa bourse…

jevouschouchoute_jvc_carret_martine-egypte-cuisineApprentissage

La semaine va se dérouler suivant un rituel immuable. Petit déjeuner à 7h30. Départ vers la marina dans le pick-up du club de plongée venu nous chercher à 8h. Embarquement sur le Fox, bateau dédié à la plongée. Il faut compter en moyenne une heure de navigation pour atteindre les sites de plongée.


Pour Vincent, 10 ans, c’est l’heure des ploufs avec des petits camarades de jeux rencontrés sur le bateau, Marine et Côme, Axel et Marin. Les enfants ne se lassent pas de sauter du plat-bord, de monter à l’échelle et de recommencer à sauter. Leur énergie semble inépuisable. L’eau est chaude, 27°C, néanmoins ils portent des combinaisons en néoprène ou des vêtements anti-UV pour éviter les coups de soleil.jevouschouchoute_jvc_carret_martine-egypte-vincent

Les baptêmes de plongée de Vincent vont se dérouler progressivement. Française, la gérante et monitrice du club 3 Turtles, surnommée TamTam descend avec lui en le tenant et en gérant son gilet stabilisateur. L’enfant n’a qu’à ouvrir les yeux et à se régaler avec les poissons qui l’entourent, notamment les petits anthias rouges qui virevoltent sur les récifs, tels des confettis. Ils sont tellement nombreux qu’on a l’impression qu’il faudra les pousser pour avancer ! Moins effrayés que les adultes, les enfants se contentent de répéter les gestes qu’on leur montre : pincer son nez et souffler pour équilibrer les oreilles et pouvoir descendre, respirer calmement. On lui a également appris à ne rien toucher, à ne pas battre des bras car ils ne servent à rien, à les croiser. Vincent suit les consignes à la lettre. En fin de séjour, TamTam le laissera même évoluer sans tenir sa bouteille quelques instants près du récif. Pour la théorie et le passage des diplômes, nous conseillons d’attendre 12 ans, car les notions de volume, pression, densité sont tout de même ardues pour les plus jeunes. L’essentiel est que cette découverte soit un plaisir et pas une contrainte. Et avec un site comme « Anémone City » où des dizaines de poissons-clowns viennent quasiment se coller sur les masques des plongeurs, les bambins sont forcément ravis : « Dis, on y retourne en novembre ? »

OLYMPUS DIGITAL CAMERALeurs avis :

Véronique, maman de Marine et Côme

« Pas de décalage horaire, pas de long trajet d’avion. Une découverte d’un peuple qui adore les enfants et qui les chouchoute. Le budget est abordable, la nourriture excellente. L’accueil a toujours été au top. Avec mon mari, nous partions plonger en laissant les enfants sur le bateau. Quand TamTam était à bord, elle assurait la sécurité quand ils sautaient à l’eau. L’équipage aussi était super avec les enfants. Que du positif durant ce séjour ! On ne se lasse pas de la Mer Rouge, c’est magique.»OLYMPUS DIGITAL CAMERALaurie, accompagnée de Marin 7 ans et d’Axel 9 ans

« Au Mexique l’an dernier, quand on les laissait au mini club, on avait peur ! Là, on partait plonger sans crainte. TamTam les a emmenés nous voir en surface : un moment sympa de partage. Sur le bateau, elle avait établi des règles et savait se faire respecter quand il le fallait et stopper leurs jeux s’ils étaient fatigués. »jevouschouchoute_jvc_carret_martine-3turtles-safaga-tamtam

Marin, 7 ans :

« J’ai aimé faire des ploufs et aller voir les poissons-clowns. Je n’avais jamais vu autant de poissons. J’ai bien aimé aussi la couleur de l’eau. Qu’est-ce qu’elle est claire ! »


En savoir plus : notre guide pratique iciOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Copyright M Carret, reproduction interdite
Dans la même catégorie
little crevette
C'est Tout Moi

Little Crevette, tendresse et poésie en mode marin

JVC avait déjà craqué sur la marque Little Crevette. Un univers baigné de tendresse et de poésie, pour le plaisir des grands au service des très petits. Avec beaucoup de...
ZSPORT Virtuosity-une_jevouschouchoute-brassiere
C'est Tout Moi

Ma Zsport et un peu de motivation pour courir toujours plus loin

Dans ma quête frénétique de toujours plus de kilomètres, toujours plus de bien-être et de d’oxygène dans mes poumons, je me heurte parfois à de petits soucis matériels. En effet,...
Cordes-sur-Ciel
C'est Tout Moi

Un avant-goût de paradis à Cordes-sur-Ciel

Au pied de la médiévale ville tarnaise de Cordes-sur-Ciel le Jardin des Paradis vous invite, aussi longtemps que vous le désirez, à une promenade édénique. Paradis, de l’ancien persan apiri-daeza...
hammam
C'est Tout Moi

Quelques heures de sérénité au Hammam, La Bastide des Bains à Marseille

Au cœur de la rue Sainte (celle du Four des Navettes), à deux pas de l’opéra de Marseille, vous pouvez pousser la porte de La Bastide des Bains. Un lieu...
Maisons du monde
C'est Tout Moi

JVC a relooké son balcon en mode Maisons du Monde

L’arrivée de l’été et ses longues soirées en plein air est pour nous l’occasion de revoir la déco et le confort de notre balcon. Cela faisait plusieurs années que nous...
crème régénérante
C'est Tout Moi

Une nouvelle crème régénérante pour nos mains par Docteur Hauschka

Elles sont vos meilleures alliées pour conduire les enfants à l’école, faire d’interminables caresses, réaliser de merveilleuses pâtisseries, pétrir la pâte, pour les chanceuses d’entre nous, jouer du piano ou...