C’est la fin des hommes

Les hommes, les vrais, sont dépassés, paumés, angoissés et incapables d’aimer correctement. Des siècles d’éducation, de coutumes et de culture viriles les ont convaincus qu’ils n’avaient pas le droit aux émotions. Pas facile de s’adapter, en une génération, à de nouvelles femmes qui les veulent tendres et émus, mais aussi ...