JVC découvre Starlink un nouveau jeu vidéo d’action-aventure qui risque de faire des addicts

Activision avait Skylanders, voici qu‘Ubisoft a conçu son nouveau jeu Starlink ! Ce jeu d’action-aventure démarre sur votre table avec une jolie collections de jouets modulaires. Dans la Bataille d’Atlas vous construisez une réplique de vaisseau que vous connectez à votre manette. JVC est assez fan de ce genre de jeux vidéos qui permettent de  mélanger et d’échanger les jouets connectés.Starlink

Starlink sur notre Nintendo Switch : 

Si Starlink se joue déjà sur les consoles classiques PS4, Xbox One, Nintendo Switch, cette dernière Ubisoft propose un pack de démarrage et des fonctionnalités supplémentaires avec la manette spéciale Switch.

Si les joueurs doivent d’abord contrôler leur vaisseau spatial, ils ont la possibilité d’incarner Fox McCloud et de piloter son légendaire Arwing. Il faut vaincre Grax et la Légion Oubliée. Exploration de planètes, combats contre des ennemis, vous n’avez pas fini d’y passer des heures. Starlink semble avoir été conçu en premier pour la Nintendo Switch.

Dans le pack de démarrage, vous trouverez deux pilotes, un vaisseau et trois armes (2 avec le pack Switch).

Ce n’est pas pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte mais nous démarrons juste avec ce jeu.

Nous avons déjà différents accessoires pour amplifier notre expérience de jeu. Un pack vaisseau sur les 4 existants pour l’instant, pour la personnalisation. Il permet de changer de style de jeu. 29€99

Deux Pilotes Packs sur les 4 existants pour l’instant. Ils permettent de personnaliser notre aventure dans Starlink. 7€99 pièce.

Deux Packs Armes sur les 4 existants pour l’instant. A nous de booster notre créativité et notre stratégie de combat. 11€99 pièce.

Tous les vaisseaux et les armes ont des compétences particulières évidemment. Vous en ajouterez aussi via des bonus obtenus au cours du jeu.

Découverte d’ Atlas :

Notre première approche du jeu est encore balbutiante. Mais Noé, 11 ans est déjà fan. Le concept de Starlink lui rappelle à la fois Skylanders Super Chargers et Star Fox. Le jeu démarre par une expédition planétaire sur les « Gardiens ». Mais leurs protecteurs se réveillent et menacent de dominer le monde d’Atlas.

Comme Noé découvre Starlink sur Nintendo Switch, il retrouve la voix de Norman. « Je ne suis pas gamer et je déteste Youtube, donc ce n’est pas ce qui me motive » !

Petite mise en garde : Ceux qui n’aiment pas les jeux en « kit » et qui veulent avoir tout tout de suite accrocheront moins évidemment. Je pense que dans les mois à venir, Ubisoft va sortir plein de nouvelles extensions : armes, pilotes, vaisseaux…

Mais retrouver Fox et toute la team Starfox qui font face à leur pire ennemi Wolf O’Donnell me plait. La vraie particularité du jeu est la customisation du vaisseau et ce que je vais pouvoir en faire. Le jeu est très fluide et j’apprends assez vite à manier ma manette.

En regardant Noé joué un peu, je retrouve l’ambiance Skylanders. Je suis de très loin les jeux vidéos et surtout pour contrôler le temps de jeu !

Les possibilités :

Explorez Atlas, un système stellaire dynamique qui renferme sept planètes extraterrestres exotiques.

Choisir en temps réel les armes les mieux adaptées pour vaincre l’ennemi.

Rejoindre une équipe de pilotes interstellaires héroïques et empêcher le maléfique Grax de prendre le contrôle de la galaxie.

Personnaliser son vaisseau en choisissant et en changeant à l’infini la coque, les ailes et les armes qui correspondent au style de jeu de chacun.

Starlink Battle for Atlas™ rejoint aussi la bibliothèque verte :

Les éditions Hachette Jeunesse n’auront pas perdu une minute. Starlink Battle for Atlas est à présent disponible en version papier. Les jeunes lecteurs de 8 ans et plus vont suivre les aventures inédites de l’équipage de l’Initiative Starlink dans le système Atlas dans une série de romans. Le tome 1, « Perdus dans le Chunk », est déjà en librairie pour 5€.

Après une terrible bataille contre la Légion Oubliée, l’Equinox est bien mal en point… Tandis que Mason et Razor décident de réparer le vaisseau, le reste de l’équipage part à la recherche d’Electrum, seule source d’énergie capable de le faire repartir. Pour en trouver, direction le Chunk, un champ d’astéroïdes pour le moins inhospitalier. Mason et son équipe seront-ils à la hauteur de cette mission ?

289 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.