Nos avis sur les lectures de nos ados durant les vacances de la Toussaint

Les vacances sont comme toujours l’occasion de rattraper notre retard en lectures diverses. Les petits comme les grands se plongent avec fébrilité dans mes piles accumulées les semaines passées. Pendant ce temps je fais la grasse matinée, surtout cette semaine !lectures

Capitaine Rosalie

Un tout petit livre qui raconte aux enfants le quotidien poignant d’une enfant de 5 ans qui veut connaître la vérité à tout prix. Les adultes en la personne de sa mère, veulent la préserver mais Rosalie se prend pour un soldat en mission. Tel un capitaine, elle prépare son plan du fond de la classe où le maître d’école pense qu’elle dessine des animaux dans son petit cahier.

Romy, 13 ans très petite lectrice a pris plaisir à lire ce livre parce que l’histoire est touchante : au début je n’ai pas très bien compris le rôle de la petite Rosalie. Elle explique qu’elle est capitaine en mission. Mais vers la fin du roman, j’ai découvert que depuis le fond de la classe où elle est gardée pendant que sa maman est à l’usine, elle apprend à lire. C’est grâce à la lecture qu’elle connaîtra la vérité à propos de son père qui est à la guerre. Je conseille ce livre aux 9-10 ans même si la police d’écriture pourrait laisser penser qu’il est approprié au 7-8 ans.

Enora, 9 ans tout juste a trouvé Rosalie très courageuse mais l’histoire très triste.

On aime les illustrations d’Isabelle Arsenault à la fois tendres sans être particulièrement enfantins.

Résumé :

Hiver 1917. Une petite fille courageuse traverse la guerre avec une idée fixe. Elle recherche la vérité et rien ne pourra l’arrêter…

Rosalie a cinq ans et demi. Son père est au front et sa mère travaille à l’usine. Alors, même si elle n’a pas encore l’âge, Rosalie passe ses journées à l’école, dans la classe des grands. On croit qu’elle rêve et dessine en attendant le soir. Mais Rosalie s’est fabriqué une mission, comme celles des véritables soldats. Elle est capitaine et elle a un plan.

Chez Gallimard Jeunesse, 64 pages, 12€90, octobre 2018

La vraie vie de l’école :

Noé, 11ans : J’ai apprécié ce roman pour le caractère humoristique et robuste et attachant de son personnage principal Ambre. Agée de 9 ans, cette écolière est confrontée à des difficultés de dyslexie et de dysorthographie. Elle raconte, un jour, sa rentrée catastrophique en CM1 à son frère Arthur, 18 ans. A partir de ce moment là, Ambre lui demande d’écrire pour lui. Elle sera confrontée à toutes sortes de problèmes. Sa pire ennemie de maternelle Morgane, fréquente la même école. Sa nouvelle maîtresse ne veut pas la regarder. Son chat est très malade. Ambre se retrouve expulsée de sa classe. Ses parents se battent…. Mais Ambre sera toujours prête pour faire de son mieux et pour gagner la guerre contre la « langue française ». A ne pas oublier dans vos listes de lectures de vacances.

Résumé :

Le plus important à l’école, ce n’est pas ce qui se passe en classe, mais ce qui se passe à la récré. La vraie vie, quoi.
Pour Ambre, 9 ans qui est dyslexique, l’orthographe n’a rien de logique. Les lettres qui se mélangent sans cesse, quel enfer… !
Après trois années d’école en dents de scie, ses parents décident d’inscrire Ambre en CM1 ailleurs. Une nouvelle école censée être très attentive aux élèves dyslexiques. Catastrophe ! Non seulement son institutrice est psychorigide, mais en plus elle se retrouve dans la classe de Morgane, qui était sa pire ennemie en maternelle !
Heureusement, bien que sensible, Ambre a une sacrée force de caractère et de l’humour. Elle ne se laisse pas abattre et elle entame une longue correspondance avec son frère aîné. Ce dernier va lui redonner confiance et lui donner le goût d’écrire.

Aux éditions Nathan, 287 pages, 10€99

Le fabricant de poupées de Cracovie

L’avis de Noé, 11ans : J’ai adoré ce roman. Je lui ai trouvé une forte ressemblance avec le conte « Casse-Noisette ». Une histoire riche en amour mais surtout en magie. Hélas, depuis que les humains n’aiment pas le hors du commun, tout peut mal tourner pour la charmante poupée Karolina et son amie Rena. Magnifique roman dont l’histoire débute en fait durant l’entre 2 guerres et se poursuit durant la Seconde guerre mondiale.

Pologne, 1939, plongez dans le ghetto de Cracovie durant la 2 nde Guerre mondiale. Un soir, une poupée du nom de Karolina prend vie dans l’atelier de Cyril, le fabricant de jouets. La joie et le courage de la petite poupée enchantent le quotidien de l’homme solitaire. Karolina lui apprend que le monde des poupées d’où elle vient est en guerre, tout comme celui des hommes. En ces temps sombres et tourmentés, la magie de Karolina et de Cyril suffira-t-elle à protéger ceux qu’ils aiment ?

Oppression, survie, solidarité, résistance sont les fondations de ce conte fantastique, singulier et merveilleux.

Chez Gallimard, 384 pages, 16€, de l’auteur « le garçon en pyjama rayé »

J’ai aimé le Roi-Soleil

Quand enfin j’ai cessé ma lecture et que j’ai relevé mon regard de la page où il était rivé, j’ai vu que le roi avait les larmes aux yeux. Et il me regardait comme il ne m’avait jamais regardée…
Au bout d’un moment, il a pris la parole; sa voix était un peu altérée:
– Vous avez une voix magnifique mademoiselle, et très émouvante, a-t-il dit. Il faudra recommencer… bientôt…
Ce «bientôt» sonnait comme une promesse, et je l’ai emporté avec moi, précieusement.»

160 pages, 11€90 chez Gallimard Jeunesse, de 9 à 13 ans.

Esprits maléfiques tome 1

La série qui hantera vos nuits…
Résumé : À l’instant où Harper, 12 ans, emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. La rumeur dit que la vieille bâtisse est hantée… Harper n’y croit pas vraiment, jusqu’à ce que Michael, son petit frère, se mette à changer brutalement de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des accès de violence.
Les accidents étranges se multiplient, Harper est assaillie de cauchemars et de visions… Aidée de sa nouvelle amie Dayo, elle va devoir découvrir la vérité si elle veut sauver son frère !
Dès 11 ans, 288pages, 15€95 chez Nathan

A venir pour vos prochaines lectures :

Les dévoreurs d’âmes, printemps 2019 Tome 2

263 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.