Après avoir avalé un arc-en-ciel, j’ai égaré la lune … et autres romans de Nathan que Noé a dévorés

Quelques romans d’ados édités chez Nathan que notre grand lecteur bientôt collégien a dévorés récemment. Chacun très différent, il les a tous aimé malgré parfois le nombre important de pages et la cible parfois un peu décalée en âge.

Nathan

 

Un livre d’Erwan Ji, auteur de J’ai avalé un arc-en-ciel aux éditions Nathan !

Si moi en tant que Maman, j’ai commandé ce livre c’était tout d’abord pour sa couverture qui m’a rappelée celle du Petit Prince de Saint Exupéry. J’aurais aussi eu un coup de cœur pour la couverture du précédent ouvrage de l’auteur. Ce qui a en plus attiré Noé, c’est le titre : une invitation au voyage à lui tout seul. Il était déçu d’avoir raté « J’ai avalé un arc-en-ciel » (pas pour longtemps car il le lira prochainement !). Et quand il a lu le résumé en quatrième de couverture, sa face de rêveur devant l’éternel m’a arraché le livre des mains, enthousiaste qu’il était de ces heures de lecture en perspective-464 pages tout de même …..

Apparemment cela n’a pas gêné sa lecture et sa rencontre avec l’héroïne Capucine qui est selon son récit post lecture une personne un peu « spéciale ».

Comme Noé n’a que 11 ans et qu’il est encore en primaire, il m’a confessé ne pas s’être reconnu dans les personnages qui sont bien plus âgés que lui, déjà étudiants. Cela n’a pas gâché son entrain dans la lecture.

Globalement si j’ai bien suivi son récit, ce livre plaira encore plus à des ados de 14-16 ans ou de jeunes adultes. Oriane, 24 ans l’a lu aussi et me l’a conseillé !
Les projets vécus dans ce roman sont plus des projets d’ados et rares sont les enfants qui se sont concrètement projetés loin de leur famille- et pourquoi pas en fait?

Comme son auteur Erwan Ji qui a pas mal voyagé après son bac scientifique pour finalement suivre un chemin plutôt littéraire, son héroïne imparfaite, Capucine, attachante, va suivre sa route, sa destinée, sans s’en faire outre mesure, acceptée par son entourage telle qu’elle est.

Le lecteur découvre Tokyo au travers de cette lecture, une évasion supplémentaire, bien agréable.

La bande d’amis de Capucine est assez disparate, chacun se complétant l’un l’autre.

Amitié, relations amoureuses, les surprises et l’émotion occupent une place de choix mais aussi beaucoup de questions de fond chez le lecteur.

 

Résumé :

« Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait « chérie ».
Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle « ma petite otarie ».
Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave.
La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin. » 16€95
464 Pages

 

Les chevaliers des Gringoles – Les menhirs maudits – Dès 9 ans chez Nathan :

J’ai adoré « Les chevaliers de Gringoles » aux éditions Nathan, pour l’histoire, le caractère de certains personnages qui me ressemblent mais surtout pour le Zombi Wesley dont j’apprécie particulièrement la personnalité. Sa façon de se faire des amis dans sa nouvelle école, ses dons, son courage. Noé, 11 ans

Un Chevalier des Gringoles fait face à ses peurs (même quand il a carrément le vertige).

Résumé :

Bientôt, je participerai à un duel sur les Menhirs maudits. Si vous connaissez pas, c’est juste la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu’au collège de Cayou-des-Gringoles, un humain terrifiant m’a pris en grippe. C’est fou, non ?
Comme diraient les humains, c’est la vie. Et comme on le dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv. Traduction : « Euh, ça me paraît risqué, quand même, et j’ai un peu peur de faire dans mon pantalon. » Dès 9 ans. 14€95 / 224 Pages

Chroniques de Zi : Phelan – Dès 13 ans / Nathan :

Une série qui allie qualité littéraire et souffle épique !

J’ai adoré « Les Chroniques de Zi » de chez Nathan pour les monstres qui y sont incarnés, leur personnalité. J’ai été sensible au déroulé de l’histoire, au courage de Phélan, un humain qui vole au secours de la détresse d’une princesse. Je n’ai pas compris pourquoi le titre du livre est « Les Chroniques de Zi » car Zi est une fée qui n’apparaît qu’une fois dans le roman. Noé, 11 ans.

J’attends le tome 2 avec impatience.

Résumé :

Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s’apprête à le dévorer, quand, soudain, l’enfant l’interpelle…
Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l’épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l’apercevoir, alors qu’elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s’est emballé et l’a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l‘Ogre qui y règne… Personne n’est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l’amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n’a d’égale que la susceptibilité. Avant même d’atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d’obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l’ombre d’une mystérieuse sorcière… 15€95 / 224 Pages

249 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.