Maigrir en bonne santé avec le nouveau régime sans sucre ou presque du docteur Jean-Michel Cohen

Le mot ne figure qu’en sous-titre mais c’est bien de régime qu’il s’agit : expression d’une volonté soutenue par une motivation, dans un effort prolongé. Il reconnaît en conclusion que ce ne sera sans doute pas son dernier et a la franchise d’annoncer d’emblée la couleur, malgré la question de connivence : vous n’en avez pas marre des régimes ?

régime

Incontournables pour le Dr Cohen

Et les risque de carence ? Se référant à son expérience, les restrictions alimentaires excèdent rarement cinq mois. Alors moyennant un bon suivi, avec ténacité mais sans excès, il les assume dans ce régime nouveau mais sans bouleversement : « sans sucre ou presque ».

Il en détaille les ingrédients avec force détails, en fréquences et en quantités, agrémentant ses nombreux menus de recettes phares « gourmandes », car le plaisir de manger n’est jamais ignoré- et même justifié. Les conseils de médecin apparaissent aussi dans les listes de choix minutieusement argumentés (graisses, sucres) en matière de protéines, légumes, fruits, mais aussi sauces et salades, pour les repas à domicile, comme en sorties. C’est encore le médecin bien sûr dans les châpitres sur les nutriments, le bilan énergétique, la digestion et l’incontournable microbiote.

Donc à l’actif de ce docteur bien connu sur ce sujet, un ouvrage soigneux et soigné (malgré ses inévitables mais regrettables lapsus) rien de très marquant ?

Si ! La partie V : le sens caché des kilos en trop. Une sorte de défi pour qui ne se revendique ni psy, ni coach et nous donne son regard de médecin, au fil d’images qui seront peut-être contestées.

  • le désir de perdre du poids pour soi-même ou par rapport aux autres
  • la graisse comme isolant entre l’intérieur du corps et son enveloppe ou encore  comme « cicatrisant »
  • la compensation alimentaire pour détendre un stress ou calmer une incertitude
  • s’amaigrir pour restaurer une estime de soi vacillante ou au contraire stocker dans un corps comme on stocke dans une banque

Il s’agit ici de « comprendre la façon dont on se nourrit pour aider à identifier la nature du trouble qui nous anime ».

Mais aussi de rien moins que de proposer des chaînes d’implications voire de traitements :

  • régimes menant à des boulimies nécessitant traitements de fond
  • anxiété débouchant sur des compulsions alimentaires traitées par approches comportementales
  • difficultés relationnelles ou sociales conduisant au grignotage.

Pourquoi enfin est-il difficile de maigrir ? Les obstacles ne manquent pas :

  • l’hérédité (génétique ou par transmission d’habitudes alimentaires)
  • amaigrissement plus ou moins imposé, sous couvert de raisons de santé, plu sou moins justifiées
  • à contrario, le manque de stimulation.

On ne s’étonnera pas de la conclusion:

« réussir un régime est compliqué ». Il est honnête de le répéter.

Avec 10 vidéos de coaching à télécharger / 19€95 chez First Edition

445 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.