Pourquoi faut-il plutôt s’épiler le dimanche ? Quand mon épilateur s’emballe !

Petite chronique d’un dimanche ordinaire : après une grasse matinée, je me lève évidemment en retard sur mon programme approximatif de la journée mais rien de grave. L’intention de filer chez Bio C Bon avant la fermeture et de préparer une palette de porc en rentrant pour un repas dominical, familial, convivial et tout le tralala….Mais que vient faire mon épilateur la dedans ?

épilateur

L’intérêt de ne se servir d’un épilateur qu’avec beaucoup de temps devant soi :

Les marques commercialisant ce genre de machines barbares nous vantent la facilité d’utilisation de leurs outils, leur efficacité, l’absence de douleur….Foutaise ! Même si j’ai testé dans ma vie bon nombre de mode d’épilation, je n’avais pas jusque là imaginé ce qui pouvait parfois arriver.

L’épilation de la zone du maillot est comme nous le savons toutes une tâche plutôt délicate en raison de l’hypersensibilité de la peau à cet endroit du corps. Si l’épilation définitive -laser ou lumière pulsée- en salon ou à domicile, n’a pas eu l’effet escompté sur vous, l’épilateur le plus efficace et le moins douloureux selon moi pour espérer porter un bikini cet été est l’ épilateur HP6565 de Philips.

Mieux qu’un rasoir certes très rapide, il ne nécessite pas d’utilisation quotidienne et laisse la peau lisse et douce. Il est aussi très utile pour les mini retouches sur des poils fins pour celles qui ont passé avec succès l’épreuve de l’épilation définitive.

La promesse faite par Philips pour cet épilateur est une épilation parfaite sans douleur sauf en cas de pincement de la peau et plus exactement en cas d’aspiration de cette zone sensible !

Cet épilateur a été spécialement créé pour les zones du maillot et des aisselles mais à condition de parfaitement tendre la peau. Or parfois si notre peau est un peu relâchée ou gonflée par les variations hormonales, si vous êtes un peu plus pressée qu’à l’ordinaire…PFFFF ! la peau est aspirée. 

Et non, la barre de sécurité spécialement intégrée à la tête d’épilation pour éviter que votre peau ne soit pincée pendant la séance ne suffit pas forcément si vous avez beaucoup de peau à cet endroit.

Là au miracle, un système de sécurité bloque l’appareil qui se coupe mais le morceau de peau reste aspiré dans les rouages de l’épilateur  ouch:{}
Panique, douleur extrême. Je me voyais déjà devoir patienter aux urgences, un dimanche, 4 heures durant (c’est le temps moyen d’attente dans ces services le week-end), l’épilateur entre les jambes…

A mon inquiétude s’ajoute celle de me demander si en bougeant l’épilateur, il ne risque pas de se remettre en marche puisque je ne l’avais pas vraiment éteint.

J’ hurle de douleur au point que la tête me tourne. Difficile de bouger, mon mari finit par être alerté par l’un des enfants qui pense probablement que je me suis noyée dans la douche ! Dans ce genre de circonstances c’est bien la seule personne que je pouvais laisser entrer dans la salle de bain !

La première frayeur passée mêlée au fou rire et à l’agacement d’avoir été aussi stupide, nous cherchons des solutions à pratiquer sur place. Je m’insurge lorsqu’il s’approche avec son Leatherman et refuse qu’il détruise sauvagement mon épilateur : il est tellement efficace ! Une poche de froid sortant du congélateur apaise la douleur et ma tête tourne moins. 

La solution c’est sur un forum que je l’ai trouvée. Alors merci aux forums comme Doctissimo, non ce n’est pas de la M….. car quand vous vous retrouvez dans le pétrin si je puis dire ça peut sacrément aider. Au lieu de tourner la molette de  l’épilateur -surtout dans le bon sens n’est ce pas sinon la peau s’insère encore plus- la douleur au moindre de mes mouvements de la molette était insoutenable-je crains que le sang gicle au moment ou ma peau se trouvera enfin libérée, alors je prends une serviette éponge….je répète le froid est dans toute cette aventure mon meilleur allié (avec les rires de mon mari), prenant mon courage à deux doigts je tire très très doucement mais décidée sur ma peau encore libre. Je réussis lentement -il faut procéder très lentement-  à la dégager  sweat:{}

Et puis rien, aucune douleur, pas une goutte de sang, une légère tuméfaction qui s’estompera dans la journée et sous une douche froide surtout. 

Beaucoup de peur et et peu de mal au final mais une panique intense et une douleur durant le « drame » à vous faire basculer dans le fantasme du Geyser de sang, de la peau recousue, de l’interne mort de rire.Votre épisio c’est Disneyland à côté !

Ce billet n’a qu’une visée utilitaire, informative, bienveillante pour toute personne qui un matin taperait les mots clés : peau-coincée-épilateur !

323 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.