Les tendances végétales pour 2018

Il en va des plantes comme des vêtements. Chaque année voit apparaître de nouvelles tendances, de nouveaux courants d’inspiration. Qui penserait encore organiser un minuscule jardin de banlieue comme le firent nos parents. Avec du gravillon dans les allées, des petites plate-bandes délimitées par de gros cailloux, des arbres plantés en plein milieu, entourés de jolis plants bien ordonnés, comme rangés.

tendances

@Frédérique Lebel

 

A l’opposé, exit les jardins un peu fous, les lianes envahissantes, les touffes de graminées en pleine ville. Exit les bouquets ronds qui firent fureur à la fin… du siècle dernier. Plus rien n’est sûr dans l’époque floue que nous traversons. 
Résultat coté déco végétale, la tendance « Erreur et Essai » (Error & Trial). Un concept illustré par cinq valeurs clés.

 

Contrôler le chaos

 
Dorénavant, nous voulons vivre de façon plus consciente, adopter un mode de consommation presque puritain. Recycler, réutiliser d’anciens produits est devenu branché. Nous avons besoin d’espace dans nos vies bien trop remplies. Nous prenons du recul et tâchons de donner un nouveau sens à notre existence. L’essentiel est devenu de savoir ce dont nous avons vraiment besoin.

Dans le végétal, cette tendance s’illustre à travers des variétés inhabituelles de plantes auxquelles nous donnons une place de choix ou dont l’attention et le soin qu’on leur porte deviennent des concepts clé. Les fleurs et plantes séchées vont connaître un véritable succès, tout comme les couleurs naturelles et calmes telles le brun et le gris utilisés sur les pots.

@Frédérique Lebel

Patch world : un monde rapiécé

 
Notre monde est coloré, pluridimensionnel. Notre société s’apparente à une colossale mosaïque, un montage géant qui n’est autre que le fruit d’incessants « coupés-collés ».  Les fondements sur lesquels nous avons construit notre société des siècles durant s’effondrent. L’histoire apparaît sous un jour nouveau, les figures historiques vues d’un œil critique, oubliant l’autorité qu’elles incarnaient ou la crainte qu’elles inspiraient.

Dans l’utilisation des fleurs, cela se traduit par des combinaisons audacieuses et contemporaines s’illustrant sous la forme de patchworks inattendus.

@Frédérique Lebel

 

Bien dans sa bulle : « Bubblicious »

 
Le super-narcissisme est un mot qui caractérise très bien notre époque. Désormais, chacun vit dans sa bulle (numérique), dans laquelle chacun a créé sa propre identité (numérique elle aussi). Plus que jamais, l’égocentrisme atteint son paroxysme, ce qui nous mène aujourd’hui à une petite révolution : les marques perdent de leur importance. L’image d’un produit est désormais déterminée par la façon dont elle met le consommateur en valeur. Chacun devient son propre héros et tout peut changer très rapidement. Cette évolution exige une puissance, une présence forte des objets, des  fleurs et des plantes. Le produit se mue en héros et doit chaque jour faire ses preuves.
 

« Tabula rasa » : table rase

 

@Frédérique Lebel

Ce terme de table rase, qu’Aristote définissait de « tablette vierge » – dans le sens où l’esprit humain naitrait vierge et serait formé par la seule expérience – représente les valeurs situées au centre du spectre de la polarisation. Les opinions contraires sont si fortes, si opposées, qu’elles finissent par se déchirer, laissant place à une nouvelle société harmonieuse en son centre, empreinte de nouvelles règles et dont l’éthique se voit dénuée de toute norme.

Dans le secteur de l’horticulture ornementale, les végétaux participent à un environnement vital sain, équilibré, de plus en plus important. Les fleurs et les plantes aux lignes délicates, aux formes libres renforcent ce sentiment.
 

« Ruler shift »  : les règles changent

 
La société est à la dérive. Le pouvoir change de mains. Les frontières se déchirent. Le monde semble se transformer en bastion de l’anarchie. Finalement, qui sont les véritables dirigeants dans un monde où des entreprises telles que Google ou Facebook détiennent plus d’informations que les gouvernements ? 

En résulte des formes fougueuses et audacieuses. Les objets bruts, rayés, brûlés ou déchirés ont le vent en poupe. Ils doivent avoir l’air rudes et vigoureux. 

@Frédérique Lebel

 
Un site à l’initiative de l’office Hollandais des Fleurs offre conseils, informations pratiques, idées de déco…
Également une initiative de l’Office Hollandais des Fleurs dont le but est de faire vivre le bonheur que l’on ressent entouré de plantes.

384 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.