Sauver les abeilles, une façon de prolonger la vie des hommes

Si le constat est alarmant depuis plusieurs années maintenant, nous pouvons et devons contribuer à la sauvegarde des abeilles sous peine de mettre en péril l’équilibre de la nature. Aujourd’hui en France, près de 30% des colonies disparaissent chaque année soit 3 fois plus que la normale.abeilles

Chouchoutons les abeilles :

Si nous aimons et sommes convaincus des vertus des produits issus de la ruche comme le miel, la propolis, la gelée royale, la raison plus importante encore pour agir est que les abeilles jouent un rôle essentiel sur la biodiversité et l’écosystème.

Plusieurs laboratoires s’engage à participer à la sauvegarde des abeilles. Qu’elles soient pharmaceutiques ou cosmétiques des marques connues mettent leurs compétences au service de ces travailleuses, reines ou ouvrières indifféremment !

Le « Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles peut être enrayé en :

  • oubliant les pesticides, première cause de disparition des abeilles, alors qu’il existe des méthodes alternatives, naturelles efficaces.
  • offrant à nos amies, une nourriture variée de qualité. Plantez et semez dans vos jardins, sur votre balcon, des fleurs mellifères : bleuet, lavande, marguerite, coquelicot….si possible de façon sauvage.
  • installant parfois un simple morceau de bois percé sans oublier d’installer non  loin un point d’eau peu profond.

Les laboratoires Arkopharma ont en 2016 parrainé 10 ruches et donc donné un toit à près de 500 000 abeilles.

Le laboratoire Médiflor propose au particulier depuis trois ans déjà, de parrainer une ruche et de recevoir en guise de symbole un petit pot de miel. Il suffit pour cela d’acheter deux produits de la gamme Oropolis pour que la marque répercute le geste dans la nature.

D’autres marques participent à leur façon, Matis Beauty Expert, Ballot-Flurin, …

Il faut en particulier nourrir les abeilles d’aliments issus de la nature (pollen, nectar, miel), bannir pesticides et antibiotiques, contrôler la pollution des airs, des eaux et des sols, (jusqu’à 20km² autour d’un ruche pour obtenir une gelée royale premium type Arkoroyal).

Consommer des produits de la ruche est aussi une façon de préserver les abeilles qui, bien traitées, trouvent un toit bienveillant. JVC aime le miel Alexandre Stern, Rigoni di Asiago….

 

195 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *