Le super conseil de JVC pour vos drones de Noël

Avant vos achats de Noël, JVC a testé pour vous plusieurs drones disponibles comme jouets sur les marché. drones

 

Il y a la version Monsieur Muscle, Pousse-toi que j’essaie… Non, mais je t’assure, l’électronique, les jeux vidéos c’est mon truc, je sais tout faire. Vous connaissez les fameux  »digitale natives », censés être nés avec des pouces interactifs qui commandent tous les engins existants… ? J’essaie, j’appuie sur tous les boutons et les manettes, je sais que ça va marcher, c’est intuitif…
Sauf qu’au bout d’une heure, l’intuition ne paie pas.

Il y a la solution  »de vieux », ceux qui s’assoient calmement et lisent la notice. Et ce n’est franchement pas du luxe pour ceux qui n’ont jamais manipulé un drone de leur vie. On y apprend plein d’astuces, notamment que le drone doit se connecter avec la manette. Il y a donc un appairage à effectuer. Et cela, ce n’est pas intuitif.
Ce qui m’a le plus déboussolée, ce sont les manettes des gaz. Quand on pilote un avion (un vrai), on tire sur la manette des gaz pour s’élever, on pousse la manette des gaz pour descendre. Mais cela ne fonctionne pas avec le drone. Pour le faire avancer, il faut pousser la manette.
Déstabilisant. C’est très dur en fait de changer des automatismes. C’est comme si d’un coup, après 50 ans de conduite, on vous expliquait qu’il fallait freiner du pied droit au volant de votre voiture.
La suite, au prochain essai, promis.

JVC va glisser le drone dans les mains d’un ado qui sait lire et qui n’a jamais piloté d’avion.

 

454 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.