Le Parc Asterix, vu par les ados et par leurs parents

  • Dans un Parc d’attractions, il y a ce que les adultes voient et ce qu’ils ressentent. Et puis, il y a la version des ados. Les discours des adultes sont-ils réellement différents de ceux des ados ? Focus sur le parc Asterix .Asterix
Texte et visuels Martine Carret

 

TONNERRE DE ZEUS

 

Dans la catégorie « Meilleures montagnes russes en bois d’Europe », cette attraction a emporté en 2002, 2003, 2004 et 2005 le meilleur prix de l’Ultimate European Theme Parks Award. Dieu suprême dans la mythologie grecque, Zeus se dresse à l’entrée de l’attraction depuis 1997, enjambant la file d’attente.

Ca consiste en quoi ?

Une montée de 29,9 mètres, une première descente plongeant dans un tunnel et deux hélices très serrées : la première à 572° et la deuxième à 256°. Frissons garantis, hurlements, cris d’orfraie et hystérie collective durant les 1232 mètres du parcours. 28 passagers sont regroupés par train.

Version parents :

J’aime plonger dans le tunnel et se retrouver dans le noir. J’estime la vitesse à 83,7km/h. S’il pleut, ils arrêtent l’attraction ? Et si la foudre tombe dessus ?

Version ados :  

Zeus porte un caleçon à fleurs. Si, si je te l’assure. #TdZ #TropBien #Ctopissime.  

OzIRIS : 

Osiris ou Oz ? Dieu égyptien assassiné par son frère Seth qui retrouve la vie grâce à ses sœurs Isis et Nephtys ou puissant magicien qui vit dans le royaume d’Oz ? Rien de tout cela. OzIris vient du mage Iris qui tente d’hypnotiser Astérix dans le film d’animation Les Douze Travaux d’Astérix (1976).

Ca consiste en quoi ?

20 millions d’euros d’investissement, trois ans de travail pour construire la zone égyptienne du parc. Ces montagnes russes inversées en structure métalliques ont été inaugurées le samedi 7 avril 2012. La gare de l’attraction représente le temple d’Iris. La file d’attente est scindée en deux parties : une à l’extérieur, entre deux statues colossales des dieux égyptiens Osiris et Apis, une autre à l’intérieur.

Le pitch : «  Après un bref passage en Gaule où il a rencontré Astérix et Obélix, le magicien Iris est retourné en terre égyptienne pour y créer un temple à sa gloire ! Pour parfaire sa réputation, Iris lance un tout nouveau sortilège grâce à son regard hypnotique qui va envoûter les visiteurs pour les faire voler et tourbillonner tels des volatiles déchaînés… Par Osiris et par Apis, oserez-vous soutenir l’insoutenable regard d’Iris ? ».

Version parents :

J’ai bien aimé la reconstitution de l’univers égyptien, avec le bric-à-brac de papyrus, les potions, le sarcophage. Ca agrémente la file d’attente. Quant aux vertiges durant le tour de manège, aucune peur. Ca va trop vite pour qu’on ait peur ! Et puis, on est super bien maintenu. 

Version ados :

#TropCool #OnRecommenceQuand ?

 

L’avis de Lucie, 15 ans sur le Parc Asterix : 

Les files d’attente, ça passe vite avec les copains. On discute, on fait des photos. Et quand enfin on arrive à l’attraction, c’est la récompense. Si j’avais un Pass rapide, ce ne serait pas la même chose. Il n’y aurait plus de récompense. Et je crois que ça me lasserait de faire toujours la même chose.

Quand on vient entre copains, c’est la liberté totale, c’est vrai. Mais en même temps, c’est plus compliqué que si on vient en famille. Parce que plus on est nombreux, plus il y a d’avis différents et comme personne ne veut faire la même chose au même moment, c’est difficile à gérer. On met plus de temps à se décider que si on est 2 adultes et 2 enfants par exemple.

L’avis de Vincent, 13 ans :

J’aime bien faire des attractions adrénaline, mais aussi des attractions plus calmes, comme les Espions de César qui permettent de dominer le parc en hauteur. Cela repose entre deux manèges à sensation fortes. Venir avec les parents, c’est sympa, parce que c’est un moment de partage de la vie en famille. J’aime les manèges à adrénaline et j’aime aussi avoir ma famille auprès de moi quand je les fais. Parce qu’on sent leur présence et cela permet de partager quelque chose de fort. Et puis après, on peut en discuter. Pour OzIris, je conseille le premier rang. On voit tout le parc.

L’avis de Philippe, 49 ans : 

J’ai surtout apprécié OzIris et Tonnerre de Zeus. Mais j’ai détesté Goudurix. Le cou n’est pas maintenu et je me suis fait une entorse aux cervicales en ayant eu le coup du lapin. Je ne recommencerai jamais cette attraction. Ils devraient prévenir qu’elle n’est pas conseillée aux +1,90m !

Retrouvez aussi notre visite à la Mer de Sable.

 

Enregistrer

Enregistrer

216 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *