Non mais, Hallo, Hallo quoi ? Halloween ! A la Mer de Sable.

JVC a testé pour vous des parcs d’attractions qui proposent tout le mois d’octobre leur version d’ Halloween . halloween

Martine Carret
Images : Philippe Carret

LA MER DE SABLE VERSION HALLOWEEN

Dans le sable, des citrouilles. Au pied des arbres, des citrouilles. Sur les attractions, des toiles d’araignée. Les animateurs ? Maquillés en zombies, mages, sorciers et magiciens. Pour la première année, la Mer de Sable a succombé au charme  d’ Halloween. Rien de terrifiant rassurez-vous, même pour des bambins. 

JVC a aimé :

– La session de maquillage :

Pour 3 euros, une maquilleuse vous transforme pour la journée. Un catalogue de dessins vous permet de choisir des motifs. La maquilleuse est tout simplement une réelle artiste. En quelques minutes, malgré des enfants qui parfois ne tiennent pas en place, elle arrive à transformer des visages et à leur donner des expressions d’animaux, de monstres ou de papillons.

Le + : elle assortit la couleur du make-up à votre tenue !

– Le train des Sables et le cavalier citrouille:

Alors que nous montons dans le Train des sables et que l’hôtesse nous tend un « billet sans retour », un drôle de personnage, qui se dit magicien, grimpe sur le marchepied. Il cherche son bâton de magie qu’il a oublié à la Prison des zombies. Le but est de l’aider à le retrouver, en échappant au cavalier sans tête dont une sorcière, sortie de sa tente, va nous raconter l’histoire.

Au passage, on admire moult squelettes qui parsèment le paysage. Chiens squelettes tenus en laisse, personnages perdus ici et là, dans un arbre ou à un balcon.

– Les chicachokottes :

Les petits singes du monde qu’on visite à bord d’une petite nacelle qui navigue sur l’eau (attraction tranquille et en milieu couvert) sont tous habillés en orange/citrouille. Cette orchestration signée Jean-Claude Dehix, metteur en scène des vitrines de Noël des grands magasins parisiens, s’intitule d’ordinaire la jungle des Chikapas. Pas moins de 300 singes animés se tortillent au son de musiques du monde. Le but est de reconnaît le continent où se situe l’action en fonction du décor (Afrique, Asie, Mexique, Polynésie…).

– Le défi de Jack, « spécial trouille »: 

Voltige équestre avec des cascadeurs maquillés, grimés ou affublés de masques « terrifiants ». Le spectacle est vraiment impressionnant de qualité. Chevaux et cavaliers sautent, virevoltent, ne font qu’un, en un corps à corps échevelé. C’est beau. Tout simplement.

Enregistrer

Enregistrer

215 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *