Nevers, passionnément !

Nevers_jevouschouchoute_jvc_1

Voisine de La Charité sur Loire, cette belle ville de Nevers en bord de Loire, détient une partie historique qui est une véritable petite perle pour les promeneurs et les érudits, avec sa cathédrale, son palais ducal et des rues anciennes, pavées et tortueuses, qui accueillent de charmantes boutiques, confiseries (dont l’irrésistible « Au Négus » qui propose sa spécialité, un bonbon craquant renfermant un caramel mou au chocolat…) des antiquaires., et des faïenceries où l’on peut admirer (et acheter) cette faïence réputée dont s’enorgueillit la ville depuis le XVIème siècle, toujours produite aujourd’hui.

A ne pas rater, le plus vieil atelier de faïence de la ville ( 1648) dirigé actuellement par Gérard Montagnon, issu d’une longue lignée de faïenciers. Dans son entreprise, classée « Entreprise du Patrimoine Vivant » , on vous expliquera comment la signature des faïenciers  au dos de leurs pièce: un nœud vert, est devenu aujourd’hui le symbole de la faïencerie de cette ville si attachante.

Façade ocre et toits d’ardoise, le Palais ducal ouvre joliment la marche des étapes incontournables de l’histoire neversoise. Cet édifice, frappant l’imagination de ses tourelles Renaissance polygonales, est considéré comme le premier des châteaux de la Loire. Ce fut la résidence des Comtes de Nevers, entre autres illustres occupants. Outre sa magnificence architecturale, un joyau en plein cœur de la ville, on peut découvrir lors d’une visite guidée, tous les dimanches d’avril à octobre à 15h30, les somptueux appartements du duc et de la duchesse du nivernais. Le palais propose une muséographie d’avant-garde et abrite, surprise… un étonnant aquarium de poissons ligériens.
Nevers_jevouschouchoute_jvc_5
A la fois romane et gothique, la cathédrale Saint-Cyr Sainte Julitte  a eu une histoire fort tourmentée. Elle a survécu à des incendies au Moyen-Âge, aux saccages de la Révolution, et plus récemment, aux bombardements de 1944, qui ont soufflé les vitraux. L’esprit contemporain a présidé à la reconstruction de ces vitraux disparus et aujourd’hui, on peut admirer les prestigieuses créations des artistes Jean-Michel Alberola, Claude Viallat, Raoul Ubac, François Rouen ou encore Godfried Honneger…
 
Autre monument, remarquable : Saint-Étienne de Nevers, une des plus belles églises romanes de France située sur l’un des quatre chemins de Compostelle. Par sa sobriété et son absence de décoration, elle exprime  l’esprit clunisien dans la plus grande pureté. Lorsqu’on regarde sa façade en ocre calcaire, typique de la région, on est frappé par la monumentalité (trois niveaux culminants à 18 mètres sous la voûte en berceau) et l’austérité douce de ses lignes ramassées qu’admirait tant Viollet-le-Duc. En levant les yeux, on peut s’amuser des gargouilles et monstres de pierre qui jalonnent la corniche.
Nevers_jevouschouchoute_jvc_6
Les Neversois sont fiers de partager un trésor que peu de personnes connaissent. Bernadette Soubirous, la petite sainte de Lourdes, est inhumée dans leur ville, où elle mourut en 1879.  Son corps repose dans une châsse de verre, dans l’ancien couvent Saint-Gildard. Les pèlerins mais aussi les voyageurs aiment venir se recueillir devant celle qui, après ses apparitions, choisit d’entrer en religion chez les discrètes sœurs de la Charité, à Nevers. « Je vais à Nevers parce qu’on ne m’y a pas attirée », dira-t-elle.

Plein de couleurs

Le musée de la Faïence vient de rouvrir ses portes, après 10 ans de mise en beauté. L’architecture contemporaine vient relayer les traces d’une ancienne abbaye bénédictine d’une esthétique aussi efficace que juste. Des collections d’exception, de la céramique aux verres émaillés, permettent de contempler des objets étonnants mais aussi de saisir un pan énorme de l’histoire de la ville, pour laquelle l’art du « Grand feu » joua un rôle prédominant les siècles passés. Les faïenciers de Nevers ont produit des objets d’ornement pour les riches demeures, ont nourri leur art d’inspiration italienne, ce qui crée un mélange élégant, très prisé par les cours européennes au XVIIIème siècle.

Avec ses cinq couleurs : bleu, vert, ocre jaune, jaune clair et manganèse virant au noir, la palette s’illustre dans des œuvres domestiques, assiettes, plats, ou architecturales, frises, murs, qui ne dépareraient pas la déco d’aujourd’hui…
Autre collection, très insolite: des objets en verre  filé et émaillé. Hélas, ces savoir-faire a aujourd’hui disparu, mais la collection des 290 pièces profanes et religieuses est unique en Europe, et à elle seule mérite la visite de la ville.
Musée de la Faïence – 16, rue Saint-Genest – 58 Nevers – T : 03 86 68 44 60 – musee-faience.nevers.fr
Nevers_jevouschouchoute_jvc_13

Plein de fantaisie

Côté Parc, Côté Jardin, un tout nouveau City break à Nevers !
Ouvrant sur le grand parc Roger Salengro, cette demeure des Années 30 est installée dans un jardin aux airs de green anglais, fraîchement restaurée. On y est reçu dans une ambiance douce et poudrée, pour une échappée dedans-dehors.
Côté Parc, Côté Jardin – 24, rue Jeanne d’Arc – 58 Nevers – T : 06 83 44 94 15 – www.valerireservation.wix.com

Plein de succulences

La Cour Saint-Étienne fait partie de l’association des Toques Nivernaises, une référence. Son menu aux couleurs du terroir, son agréable petite cour-jardin, où il fait bon déjeuner, aux abords du parvis de la belle église Saint-Étienne, en fait une escale appréciable.
Les amateurs de vin apprécieront les 160 références en biodynamie de Une Note de Vin, un lieu d’esprit caviste et gourmand, avec des plats différents chaque jour, assiettes, fromages et desserts maison. Une belle adresse où se donner rendez-vous.

Plein de vie

Nevers sait se mettre en fête , c’est d’ailleurs une des capitales du spectacle de rue. Marchés d’art, brocantes, concerts, théâtre, expos… ponctuent l’année, avec aussi beaucoup de fêtes du côté des bords de Loire, balades et divertissements.
Quant aux rencontres internationales D’Jazz , elles sont attendues avec impatience chaque mi-novembre. Ce festival réunit de superbes artistes internationaux qui vont déployer leurs talents dans tous les endroits chauds de la ville, dont le « Café Charbon », très apprécié pour son ambiance haute en couleur. ça bouge à Nevers
Nevers_jevouschouchoute_jvc_14

701 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *