Chez Brocéliande, les cochons bien élevés donnent une charcuterie succulente

JVC plutôt gourmand et fan des BBQ l’été venu, vient de découvrir la charcuterie Brocéliande. Si la saveur des produits à base de viande de porc est indéniablement supérieure à ce que nous consommons habituellement, c’est au départ le mode d’élevage des animaux qui m’a convaincu d’acheter cette charcuterie très largement distribuée dans mon Monoprix habituel.

broceliande

Brocéliande, une démarche respectueuse :

Une coopérative dans le grand Ouest de la France qui élève depuis 1979, des cochons 100% français. Depuis 2015, ce sont 18 nouveautés en terme de charcuterie qui remplissent les rayons de nos supermarchés avec une viande de porcs élevés sans antibiotique dès la fin du sevrage et considérés nourris sans OGM (<0,9%).

Ces 300 éleveurs sont donc engagés pour élever, dès leur naissance, les porcelets de manière plus respectueuse, dans un cadre à l’hygiène irréprochable (les locaux- la qualité de l’air autant que les éleveurs). Ce mode de production s’en ressent sur la qualité des produits et donc sur la saveur lors de la dégustation.

L’environnement est lui aussi préservé à Brocéliande avec un retraitement des eaux, l’utilisation de son propre engrais, des abattoirs à proximité.

Des porcelets bien élevés ? Mais comment ?

Ces porcelets sont allaités par leur mère pendant 28 jours au lieu de 21 habituellement. Ils bénéficient ainsi plus longtemps des bienfaits du lait maternel. Leur alimentation hyper-digestible lors du 1er âge, leur évite tous troubles digestifs durant la période délicate du post-sevrage.

Plusieurs fois par jour, ces cochons sont nourris de céréales complètes et reçoivent une eau sévèrement contrôlée. Leur alimentation est maitrisée, sans OGM.

Ces animaux ne reçoivent pas d’antibiotique dès la fin du sevrage ! Si un cochon en a vraiment besoin, il est sorti du protocole. Tout malade est isolé du groupe pour éviter toute contamination, c’est mieux qu’à la crèche !
L’administration d’antibiotiques, favorise le développement des bactéries résistantes. S’en suit une inefficacité des antibiotiques ! Des solutions alternatives sont donc privilégiées.

Ainsi huiles essentielles, phytothérapie et homéopathie luttent efficacement contre les bactéries et les virus en élevage. En administrant des probiotiques, il est possible d’augmenter les défenses naturelles de l’animal – comme chez nous ! Les vitamines et activateurs de flore permettent eux aussi d’éviter qu’il tombe malade.

L’excellente santé de ces porcelets est la préoccupation principale de la coopérative et ce au quotidien. Les rongeurs n’ont pas droit de cité.

Les auges pour la nourriture sont plus spacieuses – ça aussi c’est mieux qu’à la cantine !

Les fratries sont la plupart du temps gardées ensemble pour éviter le stress de la séparation , du changement.

Les éleveurs ont aussi une relation tactile avec les animaux, ceci contribue à leur mieux-être.

Les mâles ne sont pas castrés, Brocéliande explique que cela est aussi un facteur de bien-être.

A Brocéliande même l’abattage se fait « en douceur » !

Après anesthésie, Les porcs sont transportés sans précipitation vers l’abattoir et « bénéficie » d’un temps de repos pour un retour au calme. Ce n’est qu’après cette mise en condition qu’ils sont anesthésiés en vue d’être abattus.

Brocéliande, la variété du goût :

Utilisant des viandes très contrôlées, toute l’équipe goûte les nouvelles recettes avant de décider de les mettre sur le marché. Un minimum de conservateurs, un jambon cuit au torchon, des chipolatas contenant du jambon. Les enfants ont trouvé les saucisses bien moins grasses que celles qu’ils avaient déjà consommées.

Sachez qu’il n’y a pas que les cochons qui ont tout bon car chez Brocéliande, les salariés sont eux aussi bien traités.

Des escalopes panées natures ou tomate-origan, des chipolatas natures-au sel de Guérande ou aux herbes, du jambon cuit au torchon, à teneur en sel réduite ou sans couenne, des lardons fumés ou nature, des dés de jambon juste dorés, de l’effiloché tomate-basilic, des saucissons de caractère et de jambon, de la saucisse sèche fine, de la chaire à saucisse au seul de Guérande, des allumettes natures, de la saucisse au poivre ( vite les lentilles), de la terrine forestière, du pâté de campagne au filet mignon, de la mousse de foie de porc et même de la mousse de canard 100% , du pâté de campagne, des œufs, pas bio mais Plein air portant le chiffre 1.

Bref de quoi cuisiner les super recettes proposées sur le site.

Mon coup de cœur :

Je ne les ai pas encore trouvé dans les rayons frais de mon supermarché mais j’ai craqué pour les effilochés. Une Aide Culinaire  Brocéliande.

Des effilochés de porc cuits dans un bouillon pour une texture moelleuse, avec juste ce qu’il faut de sauce pour accompagner parfaitement vos légumes, vos féculents et toutes vos idées recette! Tarte, omelette, cake, laissez libre cours à votre imagination. Pratique : 1 minute au micro-ondes et les Effilochés Bien Elevés sont prêts !

Enregistrer

Enregistrer

707 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.