Jardins… jardins…

 “Dans une société qui laisse de plus en plus de place au virtuel, le jardin nous aide à réapprendre la signification de nos gestes. Semer, bouturer, arroser, marcotter, récolter: ces actions ancestrales invitent les citadins à renouer le contact avec la réalité et à faire une pause dans un monde frénétique. Le jardin devient alors un lieu de transmission, où l’on peut enseigner la patience aux enfants, et un lieu de méditation, où l’on peut repenser son rapport au monde”, explique Pierre-Alexandre Risser, amoureux des plantes, spécialiste des jardins de ville et des terrasses. Jardins sagesse, jardins gourmands, jardin sensuels, jardins écologiques… leurs touches de bonheur marquent le rythme des saisons : la blancheur pure d’un camélia, le parfum printanier d’une clématite armandii, le bleu surprenant d’un céanothe, les effluves de curry de l’hélicrysum italicum, l’abondante floraison des solanum ou la tonalité flamboyante d’un érable à l’automne.
jardins


Paul-Cézanne-Les-pots-de-fleurs-vers-1883-1887-aquarelle-et-mine-de-plomb @F Lebel

 

Des jardins dans un musée

Albrecht-Dürer-ancolie @F Lebel

 

Dans les galeries nationales du Grand palais, le parcours poétique de l’exposition « Jardins » (jusqu’au 24 juillet 2017) retrace six siècles de création autour du jardin, à travers peintures, sculptures, photographies, dessins et installations. Cette exposition « jardiniste » un mot d’Horace Walpole repris par Jean-Claude-Nicolas Forestier entend défendre le jardin comme forme d’art et ses créateurs comme artistes.


Pierre-Bonnard-Le-Jardin-vers-1936 @F Lebel

Au gré des allées, de la petite touffe d’herbe d’Albrecht Dürer au « jardin planétaire » de Gilles Clément, le visiteur  découvre le premier jardin botanique créé à Padoue en 1545, des herbiers, des jardins vus à vol d’oiseau, des jardins royaux et des jardins publics, avec ou sans personnages. De la terre au jardin  planétaire, le parcours ménage des surprises… A vous de les découvrir…

Emil-Nolde-jardins-en-fleurs-huile-sur-toile-1934 @F Lebel

 

La boutique du musée et l’univers poétique de Marin Montagut

Girolamo-Pini-étude-de-botanique-1615-huile-sur-toile @F Lebel

En écho à cette promenade artistique, le jeune créateur Marin Montagut a peuplé son univers poétique et raffiné de quelques objets rares de collection et de charme : planches illustrées, cartons à dessins, porcelaine décorative, et dévoile trois carrés de soie exclusifs, teintés d’audace artistique.

Marin Montagut @F Lebel

Ils célèbrent trois des grands jardins parisiens favoris de l’artiste: le Jardin des Tuileries, le Jardin du Luxembourg et le Jardin des Plantes.


aquarelle-de-Marin-Montagut @F Lebel

Marin Montagut nous invite aussi à de douces promenades dans des cartes murales dessinées et peintes à la main, dans le plus pur esprit des gravures du XVIIIème siècle. Décoratives, emblématiques d’espaces verts parisiens, ces grandes planches et de magnifiques cartons à dessins contenant des feuilles illustrées botaniques et animales, sont imprimées feuille à feuille par A Paris chez Antoinette Poisson, selon les techniques artisanales traditionnelles d’hier.


Antoine-Toussaint-de-Chazal-Le-yucca-gloriosa-fleuri-en-1844-dans-le-parc-de-Neuilly @F Lebel

Galeries Nationales du Grand Palais

informations et réservations: www.grandpalais.fr

 

Enregistrer

Enregistrer

255 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *