Le pélargonium : une plante « bonne humeur »

D’un coup d’œil à la taille majestueuse de ses fleurs et ses couleurs, il est facile de comprendre pourquoi le deuxième nom de cette plante est Pélargonium grandiflorum !

@Office hollandais des fleurs

@Office hollandais des fleurs

Mais attention ! Pélargonium n’est pas géranium !pelargonium_jvc-jevouschouchoute0

Le pélargonium se reconnaît à ses grandes fleurs à six pétales qui poussent en grappes. Ces fleurs rayonnent, en une seule couleur ou plusieurs, en violet clair, rose vif, rose clair, rouge foncé, rouge vif ou blanc.
Étonnant et atypique, ce ne sont pas les fleurs du pélargonium mais ses feuilles qui dégagent un parfum délicat. C’est d’ailleurs l’une des différences qui distingue le pélargonium du géranium avec lequel on le confond souvent… Bien évidemment ces deux « cousines » ont pour point commun de répandre la bonne humeur autour d’elles !

Un long voyage de l’Afrique vers l’Europe

Le pélargonium trouve ses origines dans le sud de l’Afrique. Les navires de la Compagnie des Indes Orientales rapportèrent cette plante en Europe vers l’an 1600, depuis le Cap de Bonne-Espérance. Celle-ci trouva rapidement sa place dans différents jardins botaniques d’Europe. Étant donné ses origines méridionales, il n’est donc pas surprenant que le Pélargonium préfère vivre dehors une fois les gelées nocturnes passées.

@Office hollandais des fleurs

@Office hollandais des fleurs

Dedans-dehors, le Pélargonium suit le fil des saisons

De la lumière, de la lumière ! pour que sa floraison en profite.
Le pélargonium n’est pas un tyran côté soins. Il suffit de l’arroser régulièrement et modérément, en versant de l’eau à-même le pot plutôt que sur la plante. En ôtant ses fleurs fanées, il continuera à en faire éclore d’autres.
Après avoir fleuri l’intérieur de la maison, le pélargonium apprécie un peu d’air frais. Celui-ci apportera une touche de couleur à la terrasse jusque tard dans l’automne. Mais attention, aux premiers frimas de l’hiver…zou à l’intérieur ! Dans une pièce fraîche et avec des arrosages ponctuels.

Bon à savoir :

– Un pélargonium a besoin d’au moins quatre heures d’ensoleillement par jour pour que ses fleurs continuent à s’épanouir joliment.

– Ses feuilles jaunissent ? C’est que celui-ci est arrosé trop souvent ! Halte là !

– Aux États-Unis, il est appelé Martha Washington Géranium tandis qu’aux Pays-Bas il porte le doux nom de Géranium Français.

– En hiver, il doit être taillé à une hauteur de 10 centimètres et passer ces quelques mois froids dans une pièce fraîche à environ 12°C.

  • Le nom de géranium vient du grec « Geranos» qui signifie grue car les carpelles de ses fleurs ressemblent au long bec de cet oiseau.

Pour plus d’informations : www.maplantemonbonheur.fr

@Office Hollandais des Fleurs

@Office Hollandais des Fleurs

350 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *