Incroyable, JVC a interviewé un ficus benjamina !

Exit le sapin de Noël que vous avez soit planté dans votre jardin, soit, s’il n’avait pas de racines, mis dans un écologique « sac à sapin » bien pratique pour éviter de trouver des aiguilles partout… et pendant longtemps. Et d’un seul coup, un grand vide un peu triste a envahi l’endroit où cet arbre avait été entouré d’enfants et de cadeaux.
Un pot de jacinthes ? trop petit, un cactus tellement à la mode ? idem, alors quelle plante peut bien remplacer la hauteur et le volume du sapin ? Un ficus !
ficus
 

Le Ficus benjamina ne demande qu’à prendre sa place

 
ficusPremière très bonne raison pour adopter cette plante qui aime bien la chaleur : elle purifie l’air. Grand spécialiste de la lutte contre le formol (formaldéhyde), le ficus épure efficacement les COV ( composés organiques volatils) émis par les mousses d’isolation, les papiers d’emballage, le papier essuie-tout, la colle à moquette et les vêtements ayant subi un nettoyage à sec. La NASA l’a même classée parmi les dix plantes les plus dépolluantes. Coté esthétique, son tronc est très flexible, ses feuilles aérées, unies ou à motifs, et ses branches se laissent tailler comme celles d’un bonsaï. Bref, une plante facile.  Solide et peu exigeant, le ficus benjamina appartient à la famille des  figuiers. Originaires d’Asie du Sud-Est et d’Australie, les ficus furent introduits en Europe dans le but d’être cultivés il y a 11 000 ans. La famille « figuiers » compte 800 variétés mais il est probable qu’il en existe environ 3 000. Dans leur milieu naturel, certains peuvent atteindre une hauteur de 30 mètres. Mais pas de panique, la hauteur du ficus reste modeste dans les maisons, où sur les terrasses à l’abri du vent.
 

L’interview…

 
JVC : aimez-vous la déco ?
Le ficus: « Ça fait partie de l’ADN de ma famille ! Nous sommes 100 % déco. Regardez l’Ashvattha également appelé Ficus Religiosa. Sa façon particulière de pousser avec les tiges vers le bas et les racines vers le haut en font une véritable curiosité décorative. Et puis, nous aimons aussi nous retrouver alignés à la façon d’une cloison éphémère : notre manière à nous de préserver l’intimité, notamment dans un bureau, avec du style. Et pas question de négliger nos pots. Il faut qu’ils soient à la hauteur de notre extravagance : en plastique recouverts d’une housse brodée ou avec un relief pour sublimer notre allure. Nous sommes toujours très ouverts aux joyeuses initiatives. » 
JVC : Que demandez vous pour rester en forme ?
Le ficus: « Je n’ai pas de besoins excentriques. Je me contente d’endroits éclairés ou semi-ombragés et je fuis les courants d’air. Pour que je reste bien droit, il suffit de faire pivoter mon pot d’un quart de tour de temps à autre. J’apprécie aussi que l’on nettoie mes feuilles à l’aide d’un vaporisateur rempli d’eau douce ou à l’occasion d’une averse estivale. Pour ce qui est de ma terre, je l’aime toujours un peu humide. Dernier petit secret de beauté : j’apprécie que l’on m’offre une fois par mois un peu d’engrais pour plantes d’intérieur au moment de l’arrosage ».
ficus
 

Maplantemonbonheur.fr

153 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *