Si vous aimez les tortues… allez aux Seychelles

Tout comme Bali ou la Polynésie, les Seychelles occupent une place de choix au palmarès des iles paradisiaques. Boutique-hôtels, micro-îles berçant des resorts enfouis dans une végétation luxuriante… tout concourt au bien-être des touristes en quête de rêve, de dépaysement, de nature originelle.

 

seychelles

@Frédérique Lebel

Presque la moitié du territoire seychellois est protégé sous forme de réserves naturelles. Véritable sanctuaire pour les amoureux de l’essence des choses, de ce que la Terre nous a confié, cet archipel à la nature si généreuse a d’abord été préservé de l’intervention de l’homme, les îles n’étant habitées que depuis 250 ans environ. Une politique de protection de l’environnement et des écosystèmes assure maintenant des résultats remarquables.
 

La nature avant tout

Les Seychelles hébergent un nombre remarquable d’amphibiens et de reptiles que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. L’association Nature Protection Trust of Seychelles (NTPS) travaille activement à la conservation par la recherche, la surveillance et la gestion de l’habitat de ces espèces. Terrestres ou marines, les tortues sont les stars de ces îles de rêve. La plus connue est la tortue géante, un des reptiles les plus primitifs qui survit sur terre. Hélas, l’exploitation par les premiers hommes aux Seychelles a conduit à l’extinction de toutes les populations sauvages de tortues terrestres vers 1840, à l’exception du groupe Aldabra.

Seychelles

@Frédérique Lebel

Au total, il y avait 6 espèces de tortues terrestres dans l’océan Indien appelées scientifiquement Dipsochelys, trois ayant habité les îles granitiques, une à Aldabra et les deux autres à Madagascar. Une population sauvage d’environ 150 000 individus se trouve sur l’atoll émergé d’Aldabra et constitue la plus grande population du monde. D’autres tortues ont été dispersées sur les autres îles granitiques et coralliennes des Seychelles.

Quant aux tortues marines, quatre espèces sont répertoriées dans les eaux qui entourent les Seychelles dont la tortue verte et la tortue imbriquée ou Hawksbill qui étaient autrefois chassées pour leur viande et leur carapace.

Alphonse :  si vous vous sentez une âme de Robinson Crusoë

Seychelles

@Frédérique Lebel

Tout petit triangle aux cotés arrondis, posé dans son lagon corallien, Alphonse est resté « dans son jus ». Découverte par Alphonse de Pontevez en 1730, ce petit bijou d’île miniature fut d’abord une plantation de cocotiers. Le commerce était prospère, et l’on retrouve les traces d’un cimetière, d’une prison… bref de tout ce dont la centaine d’habitants qui y travaillait pouvait avoir besoin. Puis le commerce périclita, l’île passa de mains en mains. En 1999 fut construit un lodge destiné aux pêcheurs. Aujourd’hui, une petite trentaine de chalets constituent le resort. Activité principale, la pêche à la mouche, mais aussi le snorkelling, la plongée en bouteille, et plus simplement les balades en mer pour aller aux îlots Saint-Francois et Bijoutier, les promenades en vélo pour découvrir l’île (le vélo est l’unique moyen de transport dans l’île), et contempler les tortues géantes qui y vivent en toute liberté.

Pas d’arrosage de fleurs, pas de petit jardinet autour des chalets. Sur cette île, priorité au respect de la nature. Un joli potager offre les légumes que vous dégusterez aux repas, des lampes vertes et rouges que les résidents doivent allumer dans leurs chalets dès la tombée de la nuit pour empêcher les tortues de confondre lumière blanche et lune (certaines espèces ne pondent que la nuit, à la lumière lunaire). Si vous partez découvrir la toute proche île Bijoutier, des sacs poubelles sont à votre disposition pour que vous y déposiez les détritus que les courants apportent, inlassablement. Les nouveaux Robinson veulent préserver ce sanctuaire de charme.

Seychelles

@Frédérique Lebel

Directeur: Gordon Rankin
 

Pour se rendre aux Seychelles  :

 
Air Seychelles assure trois fois par semaine, un vol de nuit sans escale entre Paris Charles de Gaulle et Mahé.
11 heures de vol en  Airbus A330-200, en compagnie d’un personnel absolument adorable.
A noter : à Mahé, tout près de l’aéroport, un tout nouvel Hôtel bâti sur une île artificielle: l’Eden Bleu s’avère parfait pour se reposer du vol. Un véritable hôtel d’affaires, au business center fort bien équipé, et aux grandes et très confortables suites et chambres impeccablement connectées.
 
Office du tourisme des Seychelles
18 rue de Mogador
75009- Paris
Tel: 01 44 53 93 20

Enregistrer

Enregistrer

475 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *