La jolie histoire de la coutellerie Jean Dubost

Il était une fois… un couple de jeunes mariés: Pierre Dubost et Marcelle Colas-Pradel ( oui… déjà Pradel, cela vous dit quelque chose n’est-ce pas?), qui en plus de l’amour , unirent leur destin en créant une manufacture de coutellerie générale. Cela se passe en 1920, à Viscomtat, un petit bourg dans la montagne, près de Thiers, la capitale de la coutellerie française.dubost

A l’origine, la fabrication concernait exclusivement les couteaux destinés aux professionnels. Puis la production se développe, la gamme de couteaux offerte s’élargit.  Jean, le fils du couple fondateur prend la suite, le fils de Jean continue l’aventure et aujourd’hui, Alexandre ( donc la 4ème génération) dirige cette dynamique entreprise florissante, et propose une large gamme de produits à retrouver sous 4 marques différentes.
La tradition  familiale perdure. Seul, un souffle de modernité  se remarque, dans la forme des manches, leur couleur, la variété des produits proposés qui s’étoffe chaque année. Preuve de la continuité d’un savoir-faire unique allié au désir permanent de travail bien fait, le label EPV ( entreprise du Patrimoine vivant) obtenu  par l’entreprise en 2012.

Les quatre gammes Dubostdubost

Laguiole, l’original Pradel, Le Thiers , les couverts Jean Dubost offrent couteaux, compléments de service  ( louches, écumoires etc…) à la finition parfaite. L’acier des lames est ultra-résistant, assurant un coupant de très longue durée. Le polissage est fait main. En tout une cinquantaine d’employés fabriquent, soit à l’usine, soit à la maison les jolies pièces qui rendent les tables élégantes et les cuisines joyeuses .
Pour bien entretenir vos couteaux, Jean Dubost recommande de les laver à la main sous un filet d’eau chaude et de les essuyer immédiatement. Cependant la plupart des couteaux, hormis les manches en bois naturel et en corne véritable, passent au lave-vaisselle. Dans ce cas il est important de respecter les consignes suivantes :
– Placez les couteaux dans un compartiment différent des autres couverts
– Evitez les cycles longs ainsi que les températures supérieures à 50°C
– Ouvrez le lave-vaisselle dès la fin du cycle
– Ne laissez pas les couteaux dans le lave-vaisselle plusieurs heures après un cycle de lavage
– A la sortie du lave-vaisselle et avant de les ranger bien les sécher, avec un chiffon doux
L’astuce du coutelier : ne pas mettre d’articles en acier ordinaire dans votre lave-vaisselle (couvercles de pots de confiture …) la corrosion de ceux-ci pendant le cycle de lavage  peut entrainer des dépôts de rouille sur vos couverts .
 dubost

564 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *