Un miracle n’est pas un record sportif

Couvrant une superficie de 13 000 km2,Neguev JVC jevouschouchoute le désert de Néguev est une région géographique particulièrement aride où l’eau se fait rare. Limité à l’ouest par le désert de la péninsule du Sinaï et à l’est par la vallée de l’Arabah, ce désert, à la végétation quasi inexistante, ne voit que très rarement de la pluie tomber. Dans les années 1970, il hébergeait encore une vingtaine de Panthères d’Arabie.

Pourtant le lit de la rivière Zin revient à la vie de manière épisodique et spectaculaire avec une eau venue des montagnes. Depuis les temps bibliques, cette rivière s’assèche et se renfloue selon des périodes plus ou moins espacées. Bordé de canyons, le lit de cette rivière voit en effet selon les périodes, l’eau revenir en masse puis s’évaporer à nouveau pour ne laisser place qu’à la terre et à la poussière. Un véritable cycle naturel que les tour-opérateurs sont même parvenus à transformer en business en laissant entendre aux touristes que ceux-ci pourraient avoir la chance d’assister au retour de la rivière lors de leur passage sur le site. Triste fin du miracle, alors que l’on s’attend toujours à vivre dans le « sacré » dès que l’on visite ce type d’endroit.

JVC pense que Les Noces de Cana, récit tiré du Nouveau Testament où il est raconté que Jésus aurait transformé de l’eau en vin, ferait bien une saison 2 pour cet événement miracle.

798 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *