Quelle brassière pour la course ?

L’été est passé, et avec lui, les longues courses au lever du jour, où bien après la nuit tombée, quand la température redevient clémente. Me voilà revenue au temps des caleçons longs, du col roulé polaire, et des mitaines amoureusement tricotées par Mamie…Mais il y a encore quelques semaines (oserais-je le dire, quelques mois…), je rêvais de courir le nombril au vent -parce que oui, qu’est ce que ça rafraichit !! Le souci, c’est que nos sous-vêtements sont souvent trop courts, trop connotés, ou alors pas du tout confortables (oui oui, le vieux shorty blanc jauni qui nous boudine les cuisses…). Pour ma part, j’ai une brassière de sport très confortable et adaptée, mais qui se fait vieillissante…
 sport-in-out-jvc-jevouschouchoute-athena-secret-de-beaute

Changer de brassière pour un Secret de beauté :

J’ai donc testé pour vous l’ensemble « In & Out » Secret de beauté, en version « Gris chiné / Néon Pink », comprendre un joli gris clair type « jogging » et son petit liseré coloré. Pour une blonde comme moi, la note rose est parfaite, mais si vraiment c’est trop girly, vous pouvez opter pour l’ensemble gris et noir ! La brassière et le shorty sont tous deux en Microfibre (on dit aussi Lycra, c’est tout pareil), et bénéficient des technologies « Activ » et « Power » de cette matière synthétique. Pour faire court et simple, le tissu est très extensible, tout en offrant une contention confortable, et une bonne reprise élastique (dans les magazines, ils disent que ça aide les muscles à s’oxygéner et à fonctionner optimalement, ça je vous laisse en juger par vous même…)
 
A l’essai dans ma salle de bain, je suis très agréablement surprise du toucher teeeeeeellement confortable du shorty ! Mes cuisses pourtant relativement généreuses s’y trouvent parfaitement à l’aise, sans vilaine démarcation, la taille est suffisamment haute pour ne pas glisser, mais pas trop haute, pour ne pas remonter… La brassière me convainc aussi au niveau de la matière, mais je suis un peu moins fan des bretelles, opinion somme toute très personnelle. Par contre, j’aime beaucoup la découpe, l’absence totale de couture désagréable au niveau des zones sensibles.
 

En course :

Et c’est parti pour quelques kilomètres ! J’apprécie vraiment la matière, qui évacue bien l’humidité (cette délicieuse sensation de froid mouillé après qu’on ait un peu transpiré… oubliée, et heureusement !), qui colle à la peau sans excès, et surtout qui ne bouge pas. Rien de plus agaçant que de devoir remettre sans arrêt en place ses sous-vêtements… Par contre, la couture transversale du shorty m’embête un peu : elle n’est pas franchement gênante, mais il serait bien appréciable qu’elle ne soit pas là. Coté brassière, rien à redire : pas de frottements ni d’irritations, et un contact vraiment agréable. A réserver toutefois aux petites poitrines pour les sports un peu intensifs : le maintien risque sinon d’être un peu juste. brassiere
Ce modèle est le maintien le plus modéré et n’est pas destiné au sport intensif. Certaines disciplines peuvent donc rendre les coutures gênantes.

Pour l’équitation par exemple, il faudra envisager le modèle perfect sport. Il assure un maintien extrême et une forme parfaite pour ce type d’activités.brassiere

Les modèles sont à découvrir sur le site Athena.

Enregistrer

723 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *