Radicalisation de la jeunesse

Tous les médias en font leur une. Quel est ce malaise qui conduit à la radicalisation des jeunes en France.

radicalisation

Radicalisation / radicalisé(e) : des vocables qui ne quittent plus la Une de l’actualité, rythmée par la couverture médiatique des attentats «djihadistes» et de leurs suites.

Devenue récurrente, cette terminologie s’est imposée pour désigner les jeunes adultes et adolescent(e)s adhérant à l’islamisme intégriste tel que professé par «Daech» – parfois jusqu’au passage à l’acte terroriste-.

Au-delà de ces «manifestes» au tour dramatique, observateurs et concitoyens mesurent la séduction croissante qu’exercent actuellement sur une fraction de la jeunesse hexagonale -en colère ou désabusée, en proie à l’inquiétude voire en rupture- «les extrêmes» – religieux et politique – dont l’«offre» saillante consiste pour partie dans une pratique religieuse musulmane rigoriste, dans le projet proposé par le Front National, par ailleurs.

Autant de «radicalités» qui communient dans l’expression potentiellement violente d’une contestation des valeurs au fondement du «pacte» national républicain comme de l’esprit et du fonctionnement des institutions étatiques.

Conversions à un islam exclusif de tout compromis, propension accrue au vote «FN» et militantisme frontiste… Passant au crible de l’analyse sociologique ces phénomènes inédits -qui ébranlent et questionnent opinion et gouvernants dans leurs convictions et contradictions-, Michel FIZE dresse un portrait de groupe de cette frange de la jeune génération -si déroutante et déstabilisante dans ses options- qui trouble le jeu politique, fracture et décompose le lien social, alimentant au passage le débat public.

Genèse et racines socio-économiques, politiques et sociétales, dénominateurs communs et spécificités des radicalités islamiste et frontiste, suggestion de solutions -esquissant en creux les failles, défauts et béances de l’environnement dans lequel la jeunesse d’aujourd’hui s’est construite et évolue- : un essai salutaire en forme de décryptage, à rebours des idées reçues, fantasmes, amalgames et simplifications, pour appréhender les ressorts, enjeux et problématiques d’une réalité complexe, et ainsi contribuer aux choix d’avenir.

Sociologue (CNRS) et écrivain, Michel FIZE est spécialiste des questions d’adolescence, de jeunesse et de famille auxquelles il a consacré une trentaine d’ouvrages.

Parmi ses dernières publications, L’Adolescence pour les nuls (First, 2010), Les Nouvelles Adolescentes (Armand Colin, 2010), Le Bac inutile (L’Œuvre, 2012), Mon Adolescent en 100 questions (Eyrolles, 2013), Jeunesses à l’abandon – La construction universelle d’une exclusion sociale (Mimésis, 2016).

Michel FIZE est par ailleurs ancien conseiller régional d’Île-de-France.

RADICALISATION DE LA JEUNESSE

La montée des extrêmes par Michel FIZE sera en librairie à partir du 20 octobre 2016

160 pages / 16 €

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

307 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *