Rabelais aimait-il les tomates?

tomate1-rabelais-jevouschouchoute.frLa question apparemment innocente, est absolument niaise, la tomate (déformation du mot inca « tomalt ») n’ayant été introduite en Europe qu’au XVIème siècle. Or, Rabelais, l’auteur de Pantagruel et de Gargantua, est né tout près de Chinon, dans l’ancienne Touraine, (en 1483 ou 1494, selon les sources), en pleine France rurale, et mort en 1553 à Paris, rue des jardins ( cela ne s’invente pas!). L’aurait-il connue, qu’il n’en n’aurait pas mangé, puisque ce fruit (et oui, la tomate n’est pas un légume) fut d’abord considéré comme vénéneux, restant une plante uniquement décorative jusqu’au milieu du XVIIIème.  Premiers Français à en consommer: les Provençaux. On connait la suite, l’engouement pour ce fruit rouge, charnu, juteux, ensoleillé.
Et alors, que vient faire Rabelais dans cette histoire de solanacée ( famille à laquelle appartient la tomate) ? Revenons au lieu de naissance de l’humaniste: à la Devinière, à Seuilly, dans le département d’Indre-et-Loire. C’est dans ce même département, au cœur de la vallée de la Loire que l’entreprise « Les Jardins de Rabelais » a été fondée en 1989 par Pascal Delahaye. Sur  plus de onze hectares, sont cultivées les fameuses tomates. Mais attention, des tomates irréprochables au goût  inoubliable, constamment surveillées et choyées, récoltées au sécateur. Quant à la présentation, en grappes, et dans des packagings cartonnés, les petites chéries, mûres à point, se montrent, toutes joufflues, d’un calibre compris entre 20 et 30 mmm. De vrais bijoux à déguster.tomate2-rabelais-jevouschouchoute.fr
 
 
tomate8-rabelais-jevouschouchoute.fr

Enregistrer

955 visiteurs

Comments: 0

  1. Bonjour
    Est-il possible de se procurer ou plutôt d’acheter de la semence de  » petite chérie  » ?
    Un vrai délice cette tomate : je rêve d’en faire pousser un plant dans mon jardin !
    Merci pour réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *