Athènes, entre culture et gastronomie

Pas besoin d’attendre l’été prochain pour s’offrir un peu de chaleur et de dépaysement. A portée de bourse, les villes européennes nous tendent les bras et nous accueillent le temps d’un week-end prolongé. Direction la Grèce et sa capitale, Athènes.

Athènes

@Martine Carret

Par Martine Carret

VUE IMPRENABLE SUR L’ACROPOLE

Athènes

@Martine Carret & Attica office Tourisme

Quand on ne part que le temps d’un week-end à Athènes, il est concevable de s’offrir un palace bien placé.

Situé sur la place Syntagma, à une enjambée du Parlement et du jardin national, oasis de verdure de 16 hectares, l’hôtel Grande Bretagne (5 étoiles) déploie ses chambres et ses suites depuis 1874. Il a accueilli de nombreux chefs d’état et célébrités et continue d’en recevoir, dans l’immense suite royale que Je Vous Chouchoute a pu visiter, mais sans y dormir ! Son charme désuet, son calme feutré, ses grands plafonds, son classicisme digne d’un film hollywoodien des années 50 nous projette dans un monde raffiné sans ostentation. On devient un(e) autre le temps de cette évasion. Les chambres sont meublées de manière raffinée et subtile. Le matin, il est difficile de quitter la terrasse d’où l’on prend un petit déjeuner pantagruélique, gorgé de fruits et de yaourts frais. La vue sur la colline de l’Acropole d’Athènes et de son temple mythique, le Parthénon, est tout simplement grandiose.

En savoir plus : www.grandebretagne.gr (cliquez sur langue française en haut à droite).

LE PARTHENON

grece

OLYMPUS DIGITAL CAMERA @Martine Carret

Il domine Athènes depuis 2400 ans. Ce temps dédié à Athéna, déesse de la sagesse et du combat, protectrice des artisans et de la cité d’Athènes, est LE monument qu’il faut absolument visiter. On accède au site via un chemin pédestre qui grimpe. La colline de l’Acropole est une plate-forme de forme ovale présentant un plateau long de 310 m et large de 140 m environ. Au sommet de la colline, un mur d’enceinte enferme le site depuis plus de 3300 ans. La colline est rocailleuse, escarpée et on comprend pourquoi les Anciens Grecs avaient choisi un tel site pour en faire une forteresse inviolable.

Le site est classé par l’UNESCO

grece

@Martine Carret

En bas de la colline, la visite (5€) des 25000 m2 du musée de l’Acropole s’impose aussi www.theacropolismuseum.gr. Inauguré le 20 juin 2009, moderne, vaste, avec des sols en verre, s’étalant sur trois étages, ce musée recèle des statues et objets de toute beauté, ôtés de l’Acropole pour mieux être protégés. Dédié au Parthénon, le troisième étage est rectangulaire. On y découvre les métopes, frises et frontons du temple, que ce soit des copies (possédées par d’autres musées) ou des originaux.

BALADES GASTRONOMIQUES A ATHENES

Athènes

@Attica office Tourisme

Athènes

@Martine Carret & Attica office Tourisme

Le petit déjeuner comme on en a l’habitude en France est totalement absent des habitudes grecques. Ici, 75% de la population avale son café et part travailler le ventre vide. Mais à chaque coin de rue, on croise des vendeurs ambulants de koulouri, petit pain rond recouvert de graines de sésame. C’est ainsi que débute l’excursion que nous avons choisie, opérée par www.athenswalkingtours.gr intitulée « Athens Food Truck ».

 

Athènes

@Martine Carret

Athens Food Truck

Artemis, notre guide nous apprend d’emblée que le baklava est un dessert venu du Liban, que la moussaka, issue de Palestine, a été importée en Grèce – et adoptée il y a 500 ans- et que les célèbres feuilles de vigne farcies (dolma) ne sont pas grecques, mais venues de Méditerranée orientale et/ou du Moyen-Orient il y a plusieurs siècles. Quant au halva, indien à la base, il a été dispersé par les Arabes des siècles plus tôt. Au temps pour les clichés…

Athènes

@Martine Carret & Attica office Tourisme

Cet « Athens Food Truck » www.foodtour.gr constitue une expérience incroyable pour visiter la ville, la vraie, celle de tous les jours, celle des Athéniens. Une fois grignoté le pain au sésame, direction le 87 de la rue Aiolou, la pâtisserie Krinos, une véritable institution presque centenaire (1923) de la ville où l’on déguste des loukoumades, sorte de donuts à la cannelle enduits de miel. Heureusement que la visite d’Athènes ne dure qu’un week-end…

grece

@Martine Carret & Attica office Tourisme

Cap sur Varvakios Agora, marché de viandes et de poissons. Extraordinaire paysage coloré mais qui n’est en rien comparable aux odeurs, senteurs et saveurs du marché aux fruits et légumes, aux noix et aux olives. On a envie de tout acheter ! Aubergines, tomates, poivrons, épices. Les yeux se régalent, les papilles s’activent. C’est frais, ca sent bon et c’est de la nourriture saine, variée, colorée. Le Food Tour dure 3h15 environ (à pied) et c’est une aventure unique à ne pas manquer (49 €).

Et même des cours de cuisine :

Les plus mordus de gastronomie peuvent profiter à la Taverna Klimataria www.klimataria.gr à Athènes. Des cours de cuisine sont dispensés par Maria Sotou. A vous de découvrir alors ce que vous devrez cuisiner… et manger ensuite. « En Grèce, on ne trouve pas de mari si on ne sait pas cuisiner, rigole-t-elle. Notre cuisine est simple, rurale, facile à faire. Tout vient du jardin, de la Nature, de la Terre ou de la Mer. Les légumes sont la base de nos plats. » Les tavernes commencent à se remplir vers 15h, moment du « déjeuner ».

Athènes

@Martine Carret & Attica office Tourisme

Vous avez encore envie de manger à Athènes ? Pour dîner (aux alentours de 22h30 traditionnellement), direction le sublime restaurant Varoulko. Vous serez les pieds dans l’eau, à la marina du Port du Pirée. Dédiée aux produits de la mer, la cuisine toute en finesse du chef Lefteris Lazarou a été la première en Grèce à recevoir une étoile au Michelin. Idéal pour une soirée romantique, en amoureux.

Contacts sur: www.varoulko.gr

Y ALLER

Les vols sur Athènes sont réguliers et peu onéreux en basse saison. Vous n’aurez que l’embarras du choix sur les sites de comparatifs de vols.

Pour préparer votre visite, consultez le site en français de la région d’Attica 

Des cartes et des brochures sont en téléchargement libre ici

QUE RAPPORTER ?


De l’huile d’olive
évidemment, extra vierge. Que l’on emballe bien avant de le mettre dans ses bagages de soute. En bagages à main, elle serait confisquée par le service de sécurité.

Une boutique sublime à visiter est celle de Despoina Savvidou (1 rue Sofokleous) qui sait si bien parler du régime méditerranéen/crétois et de ses bienfaits sur la santé. Dans sa boutique, toutes les huiles d’olive les plus pures et les plus emblématiques sont représentées, qu’elles viennent de Crète, Lesbos ou de Kalamata. Dégustation en perspective avec des fromages de brebis/chèvre provenant de Naxos, Limnos, Metsovo, de Crète et d’Amfilochia.

Athènes

@Martine Carret

Des sandales de cuir uniques provenant de l’atelier mythique de Pantelis Melissinos, le « poète » qui habille les stars d’Hollywood. Franchement, ca fait classe de posséder la même paire que Barbra Streisand, Sarah Jessica Parker ou l’épouse de Joe Biden (vice-président américain), non ?

Sachez que dans les années 50-60, Melissinos senior (le père, Stavros) chaussait La Callas, Aristote Onassis et son épouse, Jackie O, Les Beatles, Sophia Loren, dans cette même échoppe, créée par le grand-père, Giorgios, en 1920. www.melissinos-art.com

 

Diaporama @ Attica office Tourisme

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

458 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *