La Baule 2 : Marylou, Manuel et les autres….

Si l’avenue Charles de Gaulle est le « spot » de la mode bauloise, c’est aussi là où viennent se retrouver les gourmands en culotte courte à la sortie du Club Mickey. Le premier Sugar Stop du remblai s’appelle Manuel. Si vous entretenez de bonnes que dis-je d’excellentes relations avec votre dentiste, arrêtez-vous et succombez aux légendaires Niniches de La Baule.La Baule

C’est presque devenu le chemin des écoliers si ce n’était celui des vacanciers. Quitter le Club des Pingouins ou celui des Dauphins vers 18 heures, longer la mer qui quitte elle-même la plage et son sable clair. Ensuite chacun a sa petite idée en tête.

Du lèche vitrine pour les grandes :

En parcourant les vitrines des jolies boutiques qui s’adressent à tous les âges pour peu qu’on soit branché élégance ou simplement dans le coup.

Du lèche babines pour les gourmands :

Installés des deux côtés de la large avenue De Gaulle où les voitures se font discrètes, glaciers, vendeurs de gaufres, de fondant au chocolat et restaurants exhibent leurs charmes naturels.

Que vous soyez touristes de passage ou des parisiens en villégiature, vous retrouverez à La Baule, le goût vécu ou rêvé de vos vacances d’enfants.

La Baule

Mise en scène florale de la mairie.

Ici je retrouve comme jadis dans les rues de Saint Maxime (83) occupées par le marché artisanal, la nonchalance et le plaisir de lambiner une heure ou une après-midi. Sans but bien précis si ce n’est celui de contenter mes enfants qui connaissent par cœur les emplacements de la meilleure glace au chocolat blanc ou du sorbet fraise-vanille Bourbon.

Il est très bon je l’avoue de se sentir aussi privilégié. Une ville provinciale de 16 000 habitants capable d’accueillir dans les meilleures conditions qui soient 150 000 estivants qui d’exigeants voire casse-pieds à Paris se présentent ici sous leur meilleur jour, calme et aimable. Les voitures s’arrêtent au passage piéton le long de la plage. Au marché chacun respecte le panneau indiquant le sens de la queue et pourtant elle est interminable….

Vous payerez vos produits généralement 30% plus chers que chez vous mais la qualité, les saveurs et le choix vous feront avaler la pilule avec le sourire.

Le marché et ses Halles :La Baule

Petite balade incontournable le matin à La Baule. A l’heure où la plage appartient encore aux mouettes, consacrez une petite heure à votre curiosité. J’adore me promener dans les allées pour choisir mes fromages (ouille la note est encore plus salée que le beurre ici). Quant aux fruits, c’est le seul endroit que je connaisse où vous n’achetez pas des fraises mais des Mara des Bois ou des Mariguette, des Cirafine, des Charlotte…Il n’y a qu’à regarder les étales pour fondre. gare aux urticaires !La Baule

Avec les enfants nous découvrons les poissons et crustacés. Ca les change du surimi mais j’avoue qu’à regarder les homards aux pinces sous élastiques en imaginant que les invendus replongeront dans l’aquarium pour une nuit avant de revenir…. pour finir dans quelques jours entourés de mayonnaise même extra, cela m’a coupé l’envie d’en manger. Pauvres petites bêtes !

Les glaciers :

Revenons en au cœur du sujet : les enfants veulent une glace. Juste à regarder les tarifs pratiqués les plus raisonnables auront déjà fait demi-tour. Les téméraires ne seront pas déçus, c’est promis.La baule

Soit vous aurez pris votre glace chez Manuel en achetant des Niniches pour votre belle-mère. Vous l’aimez tellement que vous lui offrez cet « arrache-couronnes » aromatisé au demeurant délicieux. Là préparez la monnaie car la pâte à gaufres sent tellement bon que là aussi vous risquez de craquer. (2€30 la boule de glace à multiplier par le nombre commandé, 2€60 la gaufre avec la garniture en supplément). Mais Manuel est l’incontournable confiserie de La Baule, ne pas y aller c’est péché !La baule

Soit en poursuivant votre route vous aurez commandé une gaufre plus abordable et très bonne aussi à l’Igloo sur la gauche. Mais sur la droite c’est la Fraiseraie qui vous fait de l’œil. C’est une des 9 boutiques de l’enseigne qui propose pas moins de 30 parfums de sorbets, glaces et mixtes genre fraise-vanille Bourbon ou chocolat noir-poire.La Baule

Pour la petite histoire, le nom vient de ce qu’il y a 40 ans le fondateur fabriquait de la confiture de fraises. Vous en trouverez encore ainsi que des thés, des sirops et cocktails. J’ai louché tout à l’heure sur une coupe en nougatine pleine de boules de sorbets avec quelques fraises….Un joli dessert d’anniversaire !

Pour les familles nombreuses ou les gourmands fidèles, la Fraiseraie propose des jetons de  fidélité : 11 glaces pour le prix de 10. Ca reste tout de même un luxe selon moi !

Le chocolat & La Baule :

Que ce soit au marché ou chez bon nombre de revendeurs baulois, vous ne pourrez échapper et c’est tant mieux au « gâteau au chocolat  » et au « gâteau nantais au rhum ».

Pourquoi les guillemets ? En fait vous aurez à choisir entre la maison la plus connue (enfin je crois) qui commercialise le Fondant Baulois et le gâteau nantais et la maison originelle (d’après la petite histoire du patron) qui fabrique le Baulois et le Nantais.La Baule

Sur le fond il s’agit dans les deux cas d’un délicieux mais très très calorique fondant au chocolat auquel je ne peux résister ni chez l’un ni chez l’autre. J’en rapporte à la fin de vacances en guise de cadeaux de remerciements mais je le donne ensuite avec hésitation et au fur et à mesure que mon réfrigérateur se vide.

Dégustez le à température ambiante, seul pas en dessert car il se suffit à lui même.

Quant à l’autre douceur qui embaume de rhum votre intérieur et chauffe le fond de votre gorge, je préfère celui de chez Marylou (qui vend le Baulois) car la couche de sucre glace est plus fine. Même si je crois que le sucre est en grande partie responsable de la teneur en rhum et que c’est absolument addictif.La Baule

Marylou, pâtisserie de la plage se trouve ici et aussi au Pouliguen. J’en ai rapporté aussi une pâte à tartiner que je mange à la petite cuillère…..Elle flingue mon pseudo régime glace qui me permettait de perdre mon surplus post-grossesse sans me priver. A base de noisettes grillées, de sel de Guérande et de chocolat blanc, ce produit de L’Attelier devrait être INTERDIT ! Un jour je vous raconterai la saga familiale chocolat versus chocolat dans cette ville si « comme il faut ».

Le Fondant Baulois® est lui aussi un gâteau de voyage élaboré sans conservateur ni additif, il peut cependant se conserver pendant plus de trois semaines à température ambiante. Ersatz de recette en bas de page *

 

Bonus : The Recette !

Voici la recette d’un fondant qui se veut approchant au plus près de celui de La Baule. je suis reconnaissant au blog Ca croustille de s’être dévoué.

– 4 œufs
– 200 g de sucre en poudre
– 200 g de pistoles de chocolat noir de qualité ou de chocolat pâtissier en tablette
– 200 g de beurre demi-sel (au sel de Guérande de préférence)
– 50 g de farine fluide type 45
– 75 g de caramel au beurre salé maison préparé la veille, la recette est par ici, faites le  assez épais

 

En image, suivez la réalisation des fameuses Niniches de La Baule !

428 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *