Mon combat pour Uber

 

Monter dans un taxi aujourd’hui est devenu un calvaire : d’abord vous levez la main et ils sont 3 ou 4 à passer sans vous voir, sans jeter un œil au trottoir où vous faites des gestes désespérés parce qu’ils sont bien trop occupés à téléphoner au volant ; ensuite, un taxi s’arrête, ouvre sa fenêtre près de vous sans vous saluer pour savoir si votre destination l’arrange. Si ce n’est pas le cas, il repart sans même vous répondre, au risque de vous rouler dessus. uberSinon, il ouvre sa portière et se remet à hurler dans son téléphone, de sorte que vous n’êtes pas certain qu’il a bien entendu votre lieu de destination et que vous lui répétez au cas où. Mais il ne vous répond toujours pas. S’il n’est pas au téléphone  (ça arrive, sa batterie est déchargée !), alors la radio est si forte que vous n’avez aucun espoir de pouvoir passer votre propre coup de fil, souvent important, souvent pour votre boulot, qui, lui, n’est pas protégé par un monopole. Alors vous lui demandez de baisser, ce qu’il fait de quelques décibels en maugréant. Et puis, il  s’énerve, ça roule mal (les autres automobilistes sont tous des chauffards, c’est bien connu), il ouvre sa fenêtre pour injurier quelqu’un sans se demander si ça peut vous être un peu désagréable, un peu stressant…et le trajet continue, dans une ambiance de haine et d’hostilité qui fait que vous aspirez à sortir le plus vite possible de cette voiture, pourrie –désolée, c’est le cas de le moitié des taxis !

Alors, oui, il faut qu’Uber vive, il faut choisir Uber, parce que non seulement c’est une expérience inimitable, une détente, un calme, une sérénité, inouïes par rapport à un taxi, mais aussi parce que cela fera changer les pratiques des chauffeurs et des compagnies de taxis.

Etre correctement accueilli, traité avec politesse, dans une voiture propre et sans bruit durant le voyage, ce n’est pas un luxe. Le taxi est une prestation chère pour le consommateur. Je sais que les chauffeurs ne sont pas bien payés, mais aux compagnies de réagir : il faut mieux les recruter, mieux les former, mieux les surveiller ! Si Uber le fait, pourquoi les autres devraient-elles laisser ce service se dégrader sous prétexte que c’est un monopole ? Uber fait noter ses chauffeurs par les clients. C’est une bonne chose. Il faut que le client puisse réagir aux mauvais comportements comme aux bons. Le client n’est pas un paquet de viande que l’on trimballe, il souhaite être un tant soit peu respecté !

Je pousse donc ce cri du cœur : consommateur, encouragez Uber, ne laissez pas les taxis agresser ses chauffeurs sans réagir et laissez vivre cette société dans les villes !!

Je ne suis pas la seule à le penser. Des milliers de gens sont comme moi choqués par cette croisade des taxis contre Uber. Un logo « je suis Uber » a été crée. Je ne l’encourage pas car je trouve que ce slogan doit être réservé aux attentats qui ont endeuillé la France en Janvier. On ne peut pas mélanger la cause que nous avons défendue alors avec ce problème de taxis.

Mais il y a d’autres moyens d’action : alors, amis consommateurs, prenez des Uber, refusez les taxis tant qu’ils n’auront pas changé leurs pratiques !

Chimène pour JVC

844 visiteurs

Comments: 2

  1. Coucou,
    Promis, je n’ai aucune action chez Taxi ou chez Uber.
    J’utilise les 2, ma voiture ou Autolib.
    Je trouve par contre ce que tu dis des taxis un peu extrême.
    J’en ai emprunté des comme tu dis très indélicats, impolis et incorrects.
    jJen ai aussi pris des calmes, agréables et discrets.
    Taxi ne rime pas automatiquement avec horreur.
    L’horreur, la vraie, c’est le métro:))

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *