Les bonbons gâtent tout, même l’enfance

Selon L’Est Républicain, un adolescent a été surpris par un vigile en train de voler… des bonbons dans un supermarché de Bar-le-Duc. JVC vol de bonbonsLe jeune homme est interpellé par le garde de sécurité du magasin qui prévient concomitamment sa mère. Cette dernière est venue rechercher son enfant. Et le lendemain, l’adolescent était de retour devant le magasin… sur les ordres de sa mère ! Cette dernière avait décidé de punir son enfant en le contraignant à balayer le parking du supermarché. Sans rémunération, évidemment. La leçon peut porter ses fruits.

Pour autant, un autre mode éducatif, venue de l’autre côté de l’Atlantique attire notre attention. Joyce Garrard, une grand-mère de l’Alabama, n’échappe pas à la justice. Son procès s’est ouvert pour le meurtre de sa petite-fille de 9 ans qu’elle a fait courir jusqu’à ce que l’enfant défaille et meurt. Il y a trois ans en février 2012, l’Américaine avait décidé que Savannah en guise de punition transporterait du bois en courant. Cette grand-mère a fait courir l’enfant pour la punir d’avoir menti quand elle lui a demandé si elle avait mangé des bonbons dans l’autobus scolaire. La fillette épuisée au terme de trois heures de course à transporter des bûches, totalement déshydratée, est entrée en convulsions et en est morte.

JVC constate que si toute punition revêt de la méchanceté, le geste éducatif en soi participe au bien. Mais la frontière entre le mal et le bien est si perméable que seule la Justice peut y répondre. A défaut, ne mangez pas leurs bonbons …………

458 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *