Quelques heures dans la forteresse de Massada

Lors de son dernier voyage hors de France et qui ne fut pas des moindres, JVC s’est plongé dans l‘Histoire de Massada.

israel-massada-jvc-jevouschouchoute

Si ce voyage en Israël sera l’occasion de vous dévoiler les bénéfices d’un séjour aux bords de la Mer Morte ou de vous dévoiler la richesse gustative du croisement des cultures autour de Jérusalem, ce fut surtout pour nous un merveilleux voyage éclair au cœur de civilisations au passé chargé d’Histoire.massada-jvc-jevouschouchoute-carte

Masada chez eux ou Massada chez nous, fut la première destination de nos visites culturelles. Attention culturelle prend ici un sens particulier au sens où dès votre arrivée, vous vous sentez plongé dans ces pierres, faisant partie de ces monuments parfaitement entretenus et mis en avant. Même la personne la plus réfractaire à ses cours d’histoire de collège se rêverait chercheurs en ces lieux.

Maquette de la forteresse de Massada

Maquette de la forteresse de Massada

Classée depuis 2001 patrimoine mondial par l’UNESCO, Massada est une forteresse antique qui se situe au en Israël à une bonne heure de voiture de Jérusalem – victimes des inondations de la veille, nous empruntâmes une route qui prit 2 heures- Elle est perché très haut au sommet d’une montagne isolée non loin de la Mer Morte sur la pente Est du désert de Judée au sud d’Israël.

Autrefois constituée de plusieurs palais et de fortifications antiques, elle fut construite par Hérode quarante ans environ avant l’ère chrétienne selon Flavius Joseph, un historiographe né juif mais s’étant rallié aux Romains « par sécurité » et qui est à l’origine des récits sur l’histoire des Judées du Ier siècle, des conflits de son temps entre Rome et Jérusalem et particulièrement du siège durant 7 mois et de la prise de Massada en 74 de notre ère. Vous trouverez toutes les explications poussées sur le net, mais mon dessein est ici de vous transmettre l’émotion que j’ai ressentie dans ces vestiges magnifiquement restaurés sans avoir été dénaturés ni par le temps ni par les conflits qui ont régulièrement agités cette région du monde, bien au contraire.

Vous êtes ici au sommet d’une colline isolée à 450 mètres au-dessus du niveau de la Mer Morte sur la face Est (A l’ouest, elle domine d’une centaine de mètres le terrain environnant) l’accès par des pentes si escarpées rend le télécabine bien moderne dans ce décor romain, indispensable.

départ du télécabine avec la montagne au loin sur laquelle se situe la forteresse

Départ du télécabine avec la montagne au loin sur laquelle se situe la forteresse

L’immersion est immédiate et totale, vous plongez dans l’Histoire et je m’attends en ce jour d’avril sans touriste – à cause du vent se justifie la guide- à voir surgir le roi Hérode au détour d’un mur de pierre en partie seulement reconstruit.

israel-massada-jvc-jevouschouchoute-0

Car ici pas de tricherie, un trait noir indique au visiteur tout ce qui est d’origine-retrouvé au fil des ans par des fouilles intenses- et ce qui a été reconstitué.
Vous marchez dans un palais de grande salle en chambres. Je traverse une véranda avec vue sur ce qui étaient les camps Romains des dizaines de mètres plus bas et marqués de pierre, on dirait des châteaux de sable vus de ci haut.

En contre bas, le carré de pierres indique une ancienne base romaine

En contre bas, le carré de pierres indique une ancienne base romaine

La forteresse de Massada abritait d’immenses espaces de stockage de vivres, d’huile, d’olives et vastes citernes d’eau. Hérode avait fait préparer tout cela, toujours selon les écrits de Flavius Joseph, au cas où lui et sa famille auraient à quitter Jérusalem dans l’urgence, comme zone de replis. Il n’est même pas certain qu’il ait résidé dans la forteresse de Massada.


Durant les fouilles ce sont noyaux et même mèche de cheveux qui firent vibrer les archéologues enthousiastes. Le système d’irrigation dans toute la région de la Mer Morte et particulièrement ici est bluffant. Il ne permettait pas seulement aux hommes de s’hydrater mais aussi d’alimenter les thermes. Une salle dont demeurent encore les colonnes soutenant le sol, l’emplacement du four qui permettait de chauffer l’eau pour le hammam et quelques m² de carrelage en témoignent.


Mais Massada c’est aussi les vestiges semblant vivants de caves, d’une piscine et bien sûr d’une synagogue dans laquelle un scribe est encore au travail.

Aujourd’hui encore, le visiteur ressent  Massada comme une forteresse invincible. Invincible, si ce n’est par l’accès latéral construit par les esclaves juifs sur ordre des  romains qui s’étaient fait ravir Massada par des rebelles juifs lors de la révolte contre l’Empire romain et les rois de la dynastie hérodienne.

Mon côté petite fille fut attendri par les morceaux de murs portant encore la peinture originelle, les parcelles de sol quasi intactes. Ces quelques heures dans ce lieu vous transportent 2000 ans en arrière avec le désir d’en savoir plus encore.

Il m’a semblé incroyable qu’une grande partie de ce qui est visible ici, ne l’est que depuis le milieu du siècle dernier quand les restes de la colonie de Qumran et de la mer Morte,les parchemins dits « manuscrits cachés » furent découverts au sud de Massada.

Ce que j’ai ressenti ce jour là à Massada était plus lié à sa symbolique historique que religieuse. Si 960 juifs se sont suicidés ici devenant martyrs religieux, sans attendre les Romains grimper sur le sommet, préférant la mort à l’esclavage, j’ai plus été marquée par toute cette organisation de palais fortifié avec toutes les commodités quasi « modernes ». Je rêve à présent de visiter Pompéi !

Prochainement, je vous raconterai comment j’ai atteint les rives de la mer Morte, incrustées de cristaux blancs purs de sel….et mon immersion dans la boue de l’oasis d’Ein Gedi dans le désert de Judée.

israel-jvc-jevouschouchoute-mermorte

 

Enregistrer

953 visiteurs

Comments: 0

  1. Bonjour! Petite précision : il s’ agit du roi Hérode le Grand, et non pas Herodote qui est un philosophe grec. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *