L’homme qui se tient debout est un monument

Un locataire a le droit duriner debout, a estimé un tribunal allemand saisi par un homme qui avait vu sa caution amputée, par le propriétaire de son appartement, à cause de taches sur le sol des toilettes.

Le tribunal d’instance de Düsseldorf s’est prononcé mardi en faveur de ce locataire qui poursuivait le propriétaire afin de récupérer la totalité de la caution de l’appartement en question, soit 3.000 €, selon un jugement rendu public jeudi. Le propriétaire souhaitait retenir 1.900 € de cette caution car il estimait que le sol en marbre des toilettes de l’appartement avait été endommagé par des éclaboussures d’urine. Le président du tribunal a certes convenu, rapport d’expert à l’appui, que c’était bien l’acide urique qui avait attaqué la pierre du sol mais défendu le droit du requérant à uriner debout. « En dépit d’une domestication grandissante des hommes dans ce domaine, uriner debout est de fait une pratique encore répandue », écrit le juge dans la décision. La question des droits des locataires est souvent un sujet de disputes juridiques. En juin, le même tribunal de Düsseldorf avait décidé qu’un locataire, fumeur impénitent, devait quitter son appartement après 40 ans d’occupation, après des plaintes de ses voisins.

En Allemagne, Pipi-assis JVC jevouschouhouteil n’est pas rare de trouver un autocollant dans les toilettes, invitant les hommes à s’asseoir pour uriner. Dans certains milieux, à la fois féministes et hygiénistes, les petits garçons apprennent à uriner assis comme leurs mères, leurs sœurs et leurs copines. Or, selon Élisabeth Badinter, une telle expérience constituerait une « Fausse Route » dans la mesure où les jeunes garçons seraient contraints de nier leur « masculinité ».

Aujourd’hui, le conseil général de la région suédoise de Sörmland étudie, pourtant, très sérieusement une loi qui obligerait tous les hommes à uriner assis. Faire assis et vous serez un meilleur amant ! Avant tout, les législateurs locaux cherchent à tout prix à faire coïncider le comportement masculin sur le comportement féminin dans le seul but de préserver leur pays de toutes formes de discrimination sexuelle. Des arguments médicaux ont alors été avancés dans le but de défendre cette innovation insolite. Ses initiateurs affirment que faire assis diminuerait les troubles de la prostate. En plus de sauvegarder son appareil génital, l’homme deviendrait un meilleur amant. Si l’on en croit le texte de loi, toutes les raisons sont bonnes pour renoncer aux urinoirs. Comment de telles réglementations vont-elles être appliquées ?

Au nom de la lutte contre la discrimination sexuelle, JVC pense que la Suède semble prête à tout, et donc prête peut-être à surveiller la lunette des toilettes, alors qu’au même moment, on trouve aux USA toute une série de gadgets permettant aux femmes de faire debout .

694 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *