Le meilleur stimulant pour la procrastination est le remords

Que ce soit pour les étudiants ou pour les employés de bureau, la procrastination est un vrai fléau. Selon une étude américaine, elle concernerait près de 30 % des adultes. Procrastination JVC jevouschouchouteLe phénomène est difficilement chiffrable mais coûte très cher aux entreprises. Pourquoi est-il si difficile d’agir ? Pourquoi, si souvent, rechigne-t-on à la tâche et renvoie-t-on à plus tard ce que l’on pourrait faire tout de suite ? Quel est ce hiatus, qui prend parfois les proportions d’un gouffre, entre nos envies, nos intentions, nos ambitions et leur réalisation ?

Oblomov est associé à la grandeur de la procrastination. Nul autre héros n’illustre mieux ce dilemme qu’Oblomov, personnage créé en 1859 par l’écrivain russe Ivan Gontcharov. L’auteur inventera même un néologisme, l’« oblomovisme », pour décrire ce mélange de mollesse, de paresse, d’esprit velléitaire.

Oblomov est un propriétaire foncier aux dernières heures du servage. Il représente une aristocratie oisive et sur le déclin. L’œuvre sera récupérée politiquement pour dénoncer ces « seigneurs » de domaines, vestiges obsolètes d’une tradition séculaire de servage qui sera abolie ensuite. Car Oblomov passe une bonne partie du roman allongé dans son lit, emmitouflé dans une robe de chambre, qui est le prolongement de son corps et le symbole de sa condition. On apprend que « La position allongée n’était pas pour Oblomov un besoin, comme elle l’est pour un malade ou quelqu’un qui a sommeil. Ce n’était pas un hasard, comme pour un homme fatigué ; pas non plus une volupté, comme elle peut l’être pour un paresseux : c’était l’état normal. » Sa chambre à coucher lui sert aussi de séjour, de salle à manger, de cabinet de travail et de salle de réception.

JVC aime le temps qui passe et a trouvé le vrai remède à cet état de procrastination en voyant, en quatre minutes, grandir son enfant de douze ans. On comprend mieux que le temps n’est pas infini.

517 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *