La fête de la gastronomie / 6

 fetedelagatronomie64-jevouschouchoute-jvc

JVC vous emmène encore une fois à la découverte des bons produits de terroir mis à l’honneur lors de la fête de la gastronomie, qui aura lieu du 26 au 28 septembre. 

L’agneau de pré-salé picard

Classée parmi les plus belles baies du monde et Grand site de France depuis 2011, la Baie de Somme possède des attraits indiscutables avec ses paysages ouverts, son air iodé et une faune et flore exceptionnelles. Dans cet écosystème unique, la gastronomie picarde n’est pas en reste.

L’agneau de pré salé de la Baie de Somme, aussi appelé « agneau de l’estran », est une viande de grande qualité, à la saveur particulière, très prisée des gastronomes. Agneau d’herbage, l’agneau de pré salé pâture entre 75 et 200 jours par an en Baie de Somme et se nourrit de la flore saline et iodée des pâturages régulièrement recouverts par la mer.

C’est cette végétation unique qui donne à l’agneau de pré salé son grain très fin, sa couleur et sa saveur si particulières, faites d’un parfum subtil d’iode, de flore maritime et de noisette légère.

Partez à la découverte des troupeaux d’agneaux de pré-salé en baie avec François Bizet, Lui-même éleveur et président de l’association de défense de l’AOC, il explique : « La vie dans le Marquenterre ne s’explique pas, elle se vit. Les visiteurs doivent être en phase avec les heures des marées, le réveil des moutons et le biberon des agneaux. Ce rapport à la nature et aux vacances différentes, c’était pour moi la voie à prendre pour valoriser au mieux ma région et sa gastronomie .

Un exemple, « le dimanche matin, je propose à mes hôtes une balade en baie, je les emmène sur les pas de mon quotidien, au milieu de mon troupeau ». L’implication de François dans la découverte de son pays ne s’arrête pas là. Le soir venu, il vous accueille à la Ferme Relais de la Baie de Somme pour une pause de gastronomie bien méritée.

Conserverie St-Christophe à argoules

Eric Van Oost vous fait découvrir la fabrication de ses terrines (elles ont été sélectionnées au Gault & Millau en 1994). « Nous avons eu l’idée d’élaborer une terrine d’agneau de pré-salé, à base d’agneau bien sûr mais aussi avec de la viande de porc et de veau et un soupçon de salicornes qui apporte une petite note vinaigrée».

www.weekends-picardie.com
Conserverie Saint Christophe – 80 Argoules
T : 03 22 23 91 60 – www.conserverie-st-christophe.com

Le Cognac charentais

Deuxième vignoble AOC de France en superficie après celui de Bordeaux, la région viticole de Cognac, avec près de 80.000 hectares et de 5.000 exploitations est divisée en 6 crus dont la répartition est concentrique (grande champagne, petite champagne, borderies, fin bois, bons bois, bois ordinaires).fetedelagatronomie63-jevouschouchoute-jvc

La distillation se fait en deux chauffes dans les alambics en cuivre. La première chauffe aboutit au «brouillis». La deuxième permet d’obtenir le «cœur» qui deviendra cognac. Ces eaux-de-vie à peine sorties de l’alambic vont se transformer au fil des alchimies entre le bois et l’alcool et en fonction des assemblages réalisés par le maître de chais. De fait, il n’existe pas un mais des cognacs.

Chaque année, 3% de ces eaux-de-vie s’évaporent : c’est la fameuse  part des anges.

Aujourd’hui, le marché mondial d’expédition du Cognac représente plus de 155 millions de bouteilles.

Pour en savoir plus sur le cognac

Une visite d’une grande maison de négoce s’impose : Camus, Otard, Hennessy, Martell, Courvoisier, Rémy Martin…, toutes proposent un circuit de visite avec des spécificités.

Pour compléter la visite de la maison de négoce, des ateliers de découverte et de dégustation sont proposées par certaines à l’image de l’atelier Master Blender chez Camus, un atelier pour réaliser soi- même son propre cognac en compagnie du maître de chais.

Le cognac s’appréhende par des visites chez de petits producteurs, tels que chez la famille Brard Blanchard ou au Domaine Breuil de Segonzac, tous deux en agriculture biologique.

Et pourquoi ne pas terminer un séjour par la visite de Cognac, ville d’Art et d’Histoire et notamment de la cognathèque qui présente la plus grande expo de cognacs au monde et qui propose aussi un atelier dégustation.

Cognac et le cognac sont également à l’honneur le temps de grands événements tels que Blues Passions du 30 juin au 6 juillet 2014.
A ne pas manquer également la Fête du Cognac du 24 au 26 juillet qui met à l’honneur le cognac sous toutes ses formes, le tout en musique.

Pour plus d’informations : tourism-cognac.com ;  www.lafeteducognac.frwww.bluespassions.com ;  www.poitou-charentes-vacances.com

La reine des volailles, dans la Bresse.

Elle est la seule, en France et dans le monde entier, qui, à l’image d’un grand vin, bénéficie, depuis 1957, d’une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) « Volaille de Bresse », reconnue également au niveau européen en 1996 par l’Appellation d’Origine Protégée. Avec sa chair ferme et persillée, sa peau très fine et nacrée, elle possède un goût de terroir qui, pour les papilles des amateurs, varie d’une ferme à une autre. Issue d’une race ancienne : la Gauloise de Bresse Blanche, son histoire remonte au début du XVIIème siècle et coïncide avec l’implantation du maïs en Bresse.

Georges blanc, Président de l’Appellation Volaille de Bresse, et célèbre restaurateur triplement étoilé a su en exacerber les qualités. Dans son village de Vonnas, il propose son incomparable recette du « poulet de Bresse à la crème façon Mère Blanc ». www.georgesblanc.com

fetedelagatronomie62-jevouschouchoute-jvc

La route de la Bresse de fermes sarrasines en haltes de la gastronomie.

Entre les berges de la Saône et les contreforts du Revermont, des confins de la Bourgogne aux étangs de la Dombes, la Route de la Bresse étire ses deux boucles d’une centaine de kilomètres chacune. Car il n’existe pas une, mais deux routes de la Bresse. Partez à la découverte de la  gastronomie du bocage bressan : 200 km de parcours balisés, parsemés de lieux remarquables. Mais la Bresse ne peut se parcourir sans parler de ses produits, notamment ses fameuses volailles de Bresse, ses crèmes et fromages…

Les Glorieuses de Bresse.

Chaque année, à la mi-décembre, depuis le premier concours de 1862, poulardes, chapons et dindes de Bresse sont exposés et vendus lors des 4 Glorieuses de Bresse. Les éleveurs sélectionnent, plument et préparent leurs plus belles volailles pour les soumettre à l’appréciation d’un jury d’experts, à Bourg en Bresse, Montrevel en Bresse, Pont de Vaux ou Louhans. Une fois primées, leurs volailles sont mises en vente au public, toujours plus nombreux à venir apprécier cet exceptionnel savoir-faire. www.glorieusesdebresse.com

La vanille de la Réunion.

Produit emblématique de l’île de La Réunion, la vanille fait partie de l’histoire de l’île. Ainsi, les premiers plants de vanille ont été introduits au début du XIXème siècle sur l’île Bourbon – nom de l’île de La Réunion à l’époque. C’est la raison pour laquelle la vanille de l’île porte aujourd’hui le label «Vanille Bourbon». La vanille est cultivée dans les plus belles forêts, sur des coulées volcaniques à l’état naturel. Cette culture est une affaire de famille qui se transmet de génération en génération. Il est possible de visiter une plantation découvrir ce savoir-faire ancestral.

De nombreux chefs réunionnais ou métropolitains utilisent la vanille dans leurs créations et ce, pour des préparations sucrées ou salées.
Le chef David Beauvais qui officie depuis 2002 au restaurant gastronomique de l’hôtel 4* Boucan Canot, situé à Saint-Gilles-les-Bains dans l’ouest de l’île, s’est approprié les produits du terroir réunionnais, dont la vanille, qu’il utilise régulièrement dans ses préparations.

Autre haut lieu de la cuisine réunionnaise, le restaurant gastronomique Le Makassar situé dans l’hôtel 5* le Palm & Spa au sud de l’île. Plaisir, découverte, originalité, produits locaux, dont bien évidemment la vanille fait partie, sont les maîtres- mots du Makassar.fetedelagatronomie61-jevouschouchoute-jvc

Festival makassar.

Tous les ans au mois de mars, l’hôtel Palm & Spa 5* accueille ce festival de gastronomie durant lequel des chefs et des viticulteurs venus de métropole s’associent aux chefs de La Réunion pour proposer des menus dans lesquels les accords entre les mets et les vins font la joie des privilégiés qui participent à ce festival !

Pour tout savoir…

A l’île de La Réunion, il est également possible de visiter les coopératives dédiées à la vanille, comme par exemple la coopérative Provanille qui regroupe 120 producteurs de l’est de l’île. La coopérative propose une visite de gastronomie guidée d’une quarantaine de minutes, des ateliers et une visite du jardin pour découvrir les différentes étapes de maturation des gousses de vanille, de la plantation jusqu’à l’atelier.

543 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *