L’itinéraire d’une fiancée bretonne tombée amoureuse de l’Asie

Il était une fois… Et non, il ne s’agit ni d’un conte de fées, ni d’un roman à l’eau de rose, mais de la véridique histoire de Pascale Mordret , une «fille de Saint Malo» qui découvre l’Asie à trente ans, il y a vingt ans. Un coup de foudre.

Tons chamarrés, authenticité des matières et richesse de l’artisanat de la Thaïlande et du Laos fascinent cette voyageuse bretonne. En trois semaines, elle change de vie. Dès son retour, elle lance une première collection de tops en soie, réalisés sur place et vendus en France. «Deux années de galère ont suivi». La fabrication de mini-lampions en tissu sauve la jeune entreprise « Ils se vendaient comme des petits pains sur les marchés de Rennes. J’ai donc développé la déco et les textiles d‘ameublement tout en conservant le prêt-à-porter », raconte cette infatigable voyageuse. Peu à peu, tuniques et paréos séduisent d’abord les bretonnes (la première boutique est sise à Saint Malo), avant d’être plébiscités par la France entière.

Dans son bureau de style, un véritable capharnaüm lumineux, près de Rennes, Pascale Mordret choisit le voyage de la nouvelle thématique, les gammes de nuances, compile les images des livres d’art, dessine les silhouettes, griffonne des patrons, s’inspire de motifs d’objets chinés sur les marchés. Sur place, en Asie, elle découvre des trésors comme ces broderies ethniques Akha et Hmong, qui illuminent la sélection anniversaire.

Pas de noir, pas de blanc dans ses créations mais souvent des associations jaune-rouge-rose ou indigo-turquoise, ses tonalités préférées. Avec quatre collections et 1 500 références par an, la créatrice globe-trotteuse est toujours en mouvement, en contact permanent avec ses équipes locales, « que je chouchoute ».

Quatre boutiques en France (Saint-Malo, Nantes, Paris, Marseille), 800 points de vente dans le monde, la maison est en expansion. Ses atouts: l’audace et les prix abordables des tenues. Son succès: l’art des mélanges raffinés d’imprimés et de tonalités fortes, des teintes pures et vibrantes, des fils irisés, des matières aux reliefs chatoyants « Je préfère un monde vivant à un monde lisse ». Sa mode exotique, bohème et citadine stimule les sens de toutes les femmes.

Les projets ? « Développer la maille, et surtout lancer une collection bord de mer, mélangeant l’esprit marin et l’univers de la Fiancée. » Pascale la bretonne n’oublie pas les ports et les marées de son enfance !

Les kids de jevouschouchoute ont beaucoup aimé la dernière collection si colorée « La Fiancé du Mékong » pour son 20 ème anniversaire : Ses robes fleuries du 2 au 10 ans pour moins de 30€, ses coloris joyeux et ensoleillés.

www.lafianceedumekong.fr/ 

Les boutiques

A Paris : 41 Rue Saint-Placide, 75006 Paris- tel: 01 42 22 31 32

A Nantes : 18 rue des Halles- Tél : 02 40 48 49 63

A Saint Malo : 61 rue ville Pepin – Tél : 02 99 19 47 90

A Marseille : 35 rue Sainte – Tél : 04 91 33 40 61

Les créateurs de l'Ouest, Pascale Mordret_jevouschouchoute_jvc_0 Pascale Mordret siège sur l’une de ses créations

Collection capsule pour le 20ème anniversaire de la Fiancée

Avec Sylvaine Cohen.

654 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *