La Charité-sur-Loire : une ville à découvrir sur les rivages de la Loire Bourguignonne

 charite_jevouschouchoute_jvc9

Plein les yeux

De l’autre côté de l’un des plus beaux ponts qui enjambent la Loire, on aperçoit une mosaïque d’ocres et de rouges : ce sont les toits pentus des solides maisons de la cité historique, dont l’âme médiévale reste accrochée aux derniers remparts, aux ruelles biscornues, au Prieuré clunisien.

Dominant la ville, ces remparts sont prétextes à de charmantes promenades. Et si l’on grimpe tout en haut, on aperçoit la Loire et son pont majestueux avec l’île en face de La Charité.

Tout un travail de restauration des lieux a été effectué depuis une dizaine d’années pour rendre au Prieuré sa gloire tout en l’inscrivant dans son siècle. Il est le disque dur de l’histoire de La Charité, « fille aînée de Cluny », selon la formule souvent évoquée à son égard. Il jouxte l’église Notre Dame, classée par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité, un titre dû à sa situation privilégiée dans l’histoire des pèlerinages de Saint Jacques de Compostelle. Un gîte des Pèlerins est toujours disponible aujourd’hui pour ceux qui suivent le chemin.charite_jevouschouchoute_jvc11

Les vitraux de la salle capitulaire du Prieuré ont fait récemment l’objet d’un travail d’artiste, une création de l’américain Christopher Wool. De l’abstraction dans les vieilles pierres, ça déménage !

Plein la tête

Classée Ville du Livre depuis 2000, La Charité-sur-Loire offre de nombreuses librairies anciennes, spécialisées aussi bien dans l’histoire que la bande dessinée ou la musique, ainsi qu’un calendrier fourni de micro festivals, Nuit du livre (2 août 2014), petits marchés et diverses manifestations autour du livre et des artisans du livre. Le point d’orgue de ce programme est bien sûr le Festival du Mot, chaque année fin mai, qui rassemble écrivains, poètes, artistes et… lecteurs, dans les ruelles, courettes, jardins et bords de Loire.

Plein les papilles

La Charité-sur-Loire sait aussi se faire étape du bon vivre, une fine cuisine traditionnelle à l’Auberge de Seyr ou une cuisine terroir chic, dans le décor discrètement contemporain de La Poule Noire, nichée dans l’arche du porche médiéval. A midi, on grimpe la rue principale pour faire une halte joyeuse et savoureuse Chez Babette et Eva, où il y a affluence les jours de marché, le grand rendez-vous « branché » et « brunché » du samedi matin.

Lorsqu’on pousse un peu de l’autre côté du pont, vers Pouilly sur Loire ou Sancerre, on trouve les grands classiques régionaux et gastronomiques, comme Le Coq Hardi, avec vue sur la Loire.

L’Impératrice Eugénie aimait la nougatine de Nevers ? Qu’à cela ne tienne! La Charité invente sa « Charitoise », un caramel tendre trempé dans du sucre cuit… C’est une des confiseries que dispense la Confiserie du Prieuré, avec de délicieux sorbets servis dans une courette ombragée..

Plein la vue

La Charité-sur-Loire est le point de départ idéal pour des balades à bicyclette le long de l’Eurovélo 6… Une fois le pont enjambé, deux itinéraires cyclables s’offrent à vous…

En suivant le cours de la Loire, vous rejoindrez des vignobles réputés… De belles surprises vous attendent entre vignes et Loire. Profitez-en pour musarder, vous arrêter et découvrir les coteaux de Pouilly-sur-Loire où est produit le célèbre Pouilly Fumé ou bien ceux de Sancerre.

En remontant le fleuve, une charmante petite route mène au Bec d’Allier, un des plus jolis sites de la région, zone d’intérêt écologique de première importance, classée Natura 2000. Là, on admire le mariage des eaux de la Loire et de l’Allier, on part à la rencontre des oiseaux migrateurs et castors qui peuplent les lieux. Au « Bec », l’Allier retrouve la Loire et l’eau se mélange au sable, formant une tresse d’innombrables îles. Un lieu de grande beauté quelque soit la saison.

Le Belvédère de Marzy permet d’admirer les bancs de sable, les falaises d’érosion, avec au loin la forêt. Des parcours pédestres permettent de profiter du spectacle et d’apprendre une foule de choses. Dans le petit village du Bec d’Allier, le pittoresque port de Gimouille, évoque certains romans de Simenon, qui aimait naviguer sur la Loire dans ces parages. Enfin, artistes, sculpteurs et peintres, ouvrent chaque été leurs ateliers, profitez-en !

Office de Tourisme de La Charité-sur-Loire

Tel : 03 86 70 15 06 – www.lacharitesurloire-tourisme.com
charite_jevouschouchoute_jvc4
Texte et photos Frédérique Lebel

610 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *