Le déchet le plus facile à éliminer est celui que l’on n’a pas produit

L’association écologiste « Robin des bois » a annoncé en début de semaine son intention de porter plainte contre la ville de Reims pour abandon de déchets, après un lâcher de 2 000 ballons, dimanche, lacher de ballon JVC jevouschouchouteà l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. « Ces lâchers de ballons, qui sont de plus en plus nombreux et pour n’importe quelle occasion, constituent une nuisance et un danger pour l’environnement et la biodiversité …… Des fragments de ces ballons sont retrouvés dans les estomacs des oiseaux, des mammifères marins, des tortues marines et des poissons, et constituent un véritable poison pour eux », a expliqué à l’AFP, le président de l’association «Robin des bois» qui milite pour la protection de l’Homme et de l’environnement.

La plainte pour « abandon de déchets », doit être adressée en fin de semaine au procureur de la République de Reims, a indiqué l’association. Le Code de l’environnement précise : articles L.541-46 et L.216-6 que l’abandon dans la nature de déchets en grande quantité est un délit puni de 2 ans d’emprisonnement et de 75.000 € d’amende, la même peine étant également prévue si les milieux aquatiques sont atteints.

Si on a échappé avec la coupe du Monde 2014 à une interdiction de lâcher de ballons ronds, JVC propose pour cette année de commémoration de la déclaration de la première guerre mondiale que le Ballon d’Alsace reçoit les protagonistes. Par contre pour les feux d’artifice du 14 juillet qui produisent des gaz à effet de serre, JVC travaille sa rhétorique pour l’année prochaine.

830 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *