Le chocolat et moi : C’est infernal !

Qui n’a jamais protégé son chocolat préféré des vilaines mains des autres gourmands de la famille ? Qui n’a pas son pêché « mignon », pas tant que ça d’ailleurs quand ça devient une quasi addiction ? Et bien si vous êtes vous, irréprochables, je ne vous en félicite pas car cela pourrait signifier que vous ne connaissez pas François.

François ?

François Pralus évidemment, le roi du savoir-faire chocolaté à la française.

Chocolaté est d’ailleurs de ma part assez réducteur et je le prie de m’en excuser par avance ; Hélas il connait ma totale dévotion à sa barre infernale et comprendra qu’elle prend le pas sur toutes ces merveilles qu’il propose à tous les amateurs de « Très bonnes choses ».

La plus addictive à mon palais est la version chocolat noir 75% cacao et praliné fourré aux amandes grillées de Valencia. Mais vous vous laisserez gagner j’en suis certaine par celle pralinée, fourrée de noisettes grillées du Piémont et enrobée de chocolat au lait 45% de cacao. Les spécialistes découvriront aussi la version pistache ou noir-tout noir !

Il a deux adresses parisiennes incontournables, mais Lyon, Roanne, Charlieu et les visiteurs du net peuvent aussi atteindre le Nirvana en dégustant sa Praluline, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Délicieuses fabrications maison comme les barres infernales, la pyramide des Tropiques, le Cubissime, la crème de noisette, son tube de chocolat, des cakes à l’orange, des macarons…

Mais revenons sur la légendaire PRALULINE créée par le papa de François, en 1948 à Roanne. C’est cette brioche pur beurre remplie de généreuses pralines concassées. qui le rendra célèbre en France mais aussi à l’étranger. pralus04_jevouschouchoute_jvc

Les boutiques regorgent de nombreux grands crus chocolatés, proposés par François Pralus, fabriqués à partir de fèves de Madagascar, de Djakarta, de Cuba, d’Equateur, de Caracas, du Ghana, de Trinidad, de Colombie, de République Dominicaine, d’Indonésie, de Tanzanie…

François Pralus est un des trois artisans chocolatiers français qui produit son chocolat de la fève à la tablette.

C’est aussi un aventurier, qui vole, navigue et voyage plus qu’il ne se pose.

En 1999, il découvre l’île de Nosy Be, au large de la région cacaoyère de Madagascar, le Sambirano. Pour l’amour des criollo, ces cacaoyers les plus fins du monde, il acquiert à Nosy Be un terrain de 17 hectares, 25 000 arbres, et devient le premier chocolatier, à posséder une cacaoyère.pralus03_jevouschouchoute_jvc

Points de ventes

• PARIS :

• 35 rue Rambuteau – Paris 75004

• 44 rue Cler – Paris 75007

et aussi :

• 32 rue de Brest- Lyon 69002

• 8, rue Charles de Gaulle – Roanne 42300

• Les Halles Diderot – Roanne 42300

• 32, rue Jean Morel – Charlieu 42190

François Pralus fournit entre autre la Grande Epicerie, les Galeries Lafayette mais aussi les plus grands tels Pierre Hermé, Troisgros, Pierre Gagnaire, Ladurée… en France mais également des chefs étoilés à l’étranger.

www.chocolats-pralus.com

933 visiteurs

Comments: 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *