Soleil prévention mode d’emploi des pieds à la tête

@martinecarret
copyright Martine Carretsoleil_martinecarret_Tahaa_PirogueReflet_jevouschouchoute_jvc

Si on connaît les bienfaits du soleil sur notre moral, on sait gérer ses nombreux inconvénients. Des solutions existent pour qu’aucune parcelle de notre corps ne soit oubliée durant l’été.

Le soleil est indispensable pour synthétiser la vitamine D que notre organisme ne sait pas fabriquer. Mais pas autant qu’on le croit et pas nécessairement en maillot de bain ! Chez les adultes, selon leur carnation, 5 à 10 minutes par jour suffisent.

En aucun cas, la vitamine D, qui permet l’absorption du calcium au niveau de l’intestin et sa fixation à l’os, n’est donc un argument pour rester en plein soleil aux heures les plus chaudes de la journée, sous prétexte que « le soleil, c’est bon pour la santé ! ».

Premier geste avant l’été et les vacances, surtout pour celles qui ont la peau claire : anticiper les problèmes et préparer sa peau.

Les gestes pour ne rien oublier ?

Procéder par petites parties : demi-jambes, cuisses, avant-bras, triceps. Répartissez généreusement la crème, pas du bout des doigts, mais avec la paume de la main. Pour le dos : épaules, bas du dos, puis milieu, en alternant les mains. Un corps bien crémé, c’est 5 minutes. Un tube de 200 ml dure 15 jours, en application quotidienne renouvelée.

Et surtout ?

Ne jamais oublier le décolleté. C’est une zone qui vieillit très vite, qui se fripe, qui trahit l’âge.

Contre le rayonnement passif….

Une dose de soleil lors de balades, de déplacements ponctuels, à pied, à vélo. Le soleil nous atteint au quotidien. Dans cette optique, les laboratoires Valmont ont développé une crème de jour qui tient compte de ce rayonnement indirect. « Les UVA désorganisent la régénération cellulaire, avertit Agnès Teffaud, consultante Valmont. La crème restructurante cellulaire SPF30 aide à lutter contre le vieillissement cutané et augmente la synthèse de collagène. En zone urbaine, une application matinale suffit. En zone très ensoleillée, pensez à en appliquer toutes les deux heures». Pot 50 ml, 182€. solaires_valmont_jevouschouchoute_jvc Contre les expositions prolongées…

2 mg/cm2 : c’est la dose de produit qu’il faudrait appliquer. Or, les études montrent que la plupart des gens en applique quatre fois moins.

Le soleil est responsable pour 75% du vieillissement cutané appelé héliodermie ou encore photo vieillissement. La peau est attaquée par les ultraviolets produits par le rayonnement solaire. Depuis de très nombreuses années nous connaissons les effets délétères des UVB, rayons provocant l’érythème solaire (brûlures dues à l’exposition au soleil).

Pour diminuer les effets de la dégradation des fibres de collagène et lutter contre les signes de vieillissement, la gamme anti-âge de Sisley s’est enrichie d’un produit visage SUNLEŸA G.E. Flacon-pompe 50 ml, 175 €.soleil_sisley_jevouschouchoute_jvc2Des filtres minéraux pour l’environnement

Entre 16 000 et 25 000 tonnes de crème solaire sont utilisées dans les zones tropicales chaque année, dont 4 000 à 6 000 tonnes sont, par dilution des produits appliqués sur la peau, rejetées sur les récifs coralliens. Algosun protège la peau et l’ADN (à plus de 99%) avec son complexe marin et végétal breveté – respecte l’océan : il est certifié non écotoxique  – préserve le corail, il est sans filtre chimique listé, sans nanoparticule, sans parabène et sans phénoxyéthanol.soleil_algosun_jevouschouchoute_jvc

  • Une large gamme pour protéger : Crème Solaire Age Protect SPF 50+ (50ml, 30€50) – Lait Solaire Age Protect SPF 30 (100ml, 26€) Huile Solaire Age Protect SPF 20 idéal pour les cheveux ( 100ml, 25€)
  • Deux soins pour apaiser : Huile Sublime ( 100ml, 25€) et Emulsion Hydratante (200ml, 25€), réparatrices et à plus de 90% d’ingrédients d’origine naturelle.

Il faut savoir qu’une crème solaire peut tuer le corail en 48h !

CHEVEUX et YEUX AUSSI

Entre soleil, chlore ou eau salée, les cheveux sont malmenés. Souvent oubliés, ils méritent pourtant d’être protégés, d’autant que de nombreuses gammes ont judicieusement adapté leurs produits à cette problématique. (lire Soleil : préparer et entretenir sa peau)soleil_PHYTO_jevouschouchoute_jvc

Invisibles,les rayons ultraviolets (UVA, UVB) affectent tous les tissus: cornée, cristallin, rétine. Brûlures de la cornée, vieillissement du cristallin sont des lésions parfois irréversibles. Si l’œil humain se protège des rayonnements par plissement des yeux, clignement des paupières, cela ne suffit pas à lui assurer une protection totale. Il faut porter des lunettes, mais pas n’importe lesquelles.

La plupart du temps, les consommateurs se contentent d’une protection 2. Ce n’est pas suffisant. En mer, optez pour un 3 polarisé. A la montagne, avec la réverbération, tablez sur la catégorie 4. Toute lunette doit être livrée avec une étiquette, norme NF et indice solaire. Prenez-les galbées et protectrices, évitez les petits formats.

Notre sélection, catégorie 3 

Il y a plus d’une vingtaine d’années, en Nouvelle-Zélande et en Australie, là où la couche d’ozone est percée et où les populations ont la peau extrêmement pâle, des fabricants proposaient des vêtements avec protection anti-UV. S’appuyant sur ces recherches venues des antipodes, de nombreuses marques nous proposent désormais des séries anti-UV.

 

CONCLUSIONsoleil_sisley_jevouschouchoute_jvc

« L’augmentation du nombre de crèmes solaires vendues, le développement de marchés comme celui des vêtements anti-UV et des lunettes de soleil pour enfant, démontre que la prise de conscience est réelle, explique Pierre Cesarini, directeur de Sécurité Solaire. Même s’il reste du travail à effectuer pour limiter les dégâts et les comportements à risque. Se tartiner de crème solaire ne signifie pas qu’il faille rester au soleil à longueur de journée. Les jeunes disposent de connaissances nouvelles, dont leurs parents et grands-parents n’avaient même pas idée. L’’amélioration de l’éducation des sciences à l’école, du niveau de diffusion et circulation des informations, est meilleur qu’autrefois. Les générations futures arrivent avec un bagage de connaissances important qui les prédisposera à mieux préserver leur capital santé en général, solaire en particulier. »

 copyright Sisley

Avec Sylvaine Cohen

 

445 visiteurs

Comments: 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *