MuCEM – Ciné-Concert de clôture du cycle CINEMA

nouvelle_babylone_jevouschouchoute_jvc

« UN MONDE MEILLEUR OU LE MEILLEUR DES MONDES ? »

Le cycle de films conçu par Jeanne Biscioni-Baumberger qui a occupé l’écran du MuCEM depuis le 3 mai, se termine ce dimanche 22 juin comme il a commencé : par un grand ciné-concert !

Au programme, rien moins que « Le bonheur », un film légendaire !

>> Dimanche 22 juin à 22h

Ciné-Concert, film Le Bonheur d’Alexandre Medvekine avec l’accompagnement en direct des musiciens du Collectif ARFI et la complicité de Ted Milton

Sur la place d’Armes du fort Saint-Jean // Entrée libre

Entrée Panier, parvis de l’Eglise Saint-Laurent (par la passerelle)

Fort Saint -Jean ouvert de 19h à 00h – une restauration rapide sera proposée sur place

Ce cycle de films a coïncidé avec le temps des cerises. La tentation était donc grande d’évoquer, à travers documentaires et fictions, ce désir qui tenaille encore et toujours les Hommes : changer le monde ! L’histoire du cinéma est remplie de cinéastes qui ont anticipé, accompagné, revisité cette ardente exigence, tandis que d’autres sondaient les désillusions, les échecs et même les monstruosités issus de ces rêves généreux.

Les quinze films proposés ont évoqué quelques-uns de ces grands moments où l’on a cru mettre à bas l’oppression, l’injustice et l’aliénation – Commune de Paris, Guerre d’Espagne, Front Populaire,

Mai 68 – et où parfois, la distance entre un monde meilleur et le meilleur des mondes s’est révélée singulièrement courte. Et puisque l’on est au temps des cerises, c’est en musique, avec ce ciné-concert exceptionnel, que se termine cette programmation.

bonheur AM_jevouschouchoute_jvc

LE BONHEUR d’Alexandre Medvedkine

DURÉE : 1h34 – VOSTFR

PAYS : URSS

ANNÉE DE RÉALISATION : 1934

Dédié « au dernier kolkhozien fainéant », le film conte les (més) aventures, aussi acerbes que burlesques, d’un « loser » définitif, lancé à la recherche du bonheur, en compagnie de sa femme et de son famélique cheval à pois. 

Les musiciens de l’ARFI, détonant collectif rodé aux musiques improvisées, se sont saisis de ce
 chef-d’œuvre inclassable pour inventer une nouvelle forme, entre ciné-concert et tour de chant : le « ciné-oratorio surréaliste » !

 Avec Olivier Bost (guitare), Éric Brochard (contrebasse / basse), Patrick Charbonnier (daxophone, trombone) Nicolas Lelièvre (batterie) et la participation deTed Milton (textes, voix, saxophone

bonheur_jevouschouchoute_jvc

www.mucem.org

510 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *