Le Familistère de Guise : une utopie réalisée.

guise_jevouschouchoute_jvc2

 

Un palais social ? déjà le nom surprend. Construit il y a plus de 150 ans et qui abrite toujours des résidents ? autre surprise… Et qui les associe à un large espace muséal ? Alors là, l’étonnement est total.
Comme fut l’étonnement des habitants de Guise (dans l’Aisne) lorsque Monsieur Godin (oui, la marque des poêles en fonte) fit construire à proximité de son usine de 1859 à 1884 une cité de 2000 habitants: le Familistère ou  « Palais social ». Une des plus ambitieuse expérimentation sociale du monde industrialisé du XIXème siècle, une interprétation critique originale du phalanstère de Fourier, une utopie réalisée unique qui fonctionna jusqu’en 1968 sous le régime d’une association coopérative du capital et du travail.

Après une décennie de restauration et de valorisation dans le cadre du programme Utopia, le Familistère, toujours habité, est aujourd’hui un musée de site qui raconte l’aventure d’un idéal et l’interroge à travers 5 000 m² d’expositions et plusieurs hectares de jardins. Le parcours de visite conduit de l’appartement du fondateur au théâtre à l’italienne, des économats au pavillon central, de la buanderie-piscine aux jardins.

guise_jevouschouchoute_jvc7

Le 31 mai 2014 eut lieu l’inauguration du Pavillon Central

De nouveaux espaces on été aménagés dans ce musée qui compte le plus de visiteurs dans le département de l’Aisne. L’ancienne épicerie est devenue « magasin de projections », la mercerie, l’espace de vente, les anciens appartements des salles d’expositions temporaires.

Faire du Palais social un centre d’éducation et de diffusion culturelle constitue un objectif majeur, et les services culturels du Familistère ont été développés dans cette perspective. Le magnifique théâtre restauré,  bénéficie tout au long de l’année d’une programmation pluridisciplinaire au service du spectacle vivant, de l’éducation aux arts de la scène ou de rencontres sur le thème de l’expérimentation sociale et des utopies pratiquées. Bientôt l’aile droite , actuellement en  travaux, offrira un espace d’habitation hôtelière .

A visiter aussi, l’extraordinaire « Buanderie-Piscine ». Un véritable atelier d’hygiène où l’on pouvait laver son linge, se laver,  apprendre à nager.

Au fait, savez vous qui est  à l’origine de ces fameux poêles Godin ?

Ouvrier, industriel, utopiste et réformateur, Jean-Baptiste André Godin est  né en 1817 dans une famille très modeste à Esquéhéries (Aisne). C’est en parcourant la France pour perfectionner son métier de serrurier qu’il se met en quête d’un idéal pratique de justice sociale. Cet ouvrier inventif crée en 1840 un petit atelier de fabrication de poêles en fonte de fer. Une vingtaine d’années plus tard, Godin est devenu un remarquable capitaine d’industrie, à la tête d’importantes fonderies et manufactures d’appareils de chauffage et de cuisson à Guise et à Bruxelles. Cet industriel autodidacte atypique est aussi journaliste, écrivain et homme politique. Il devient député de l’Aisne en 1871. Nourri des idées de Saint-Simon, d’Étienne Cabet ou de Robert Owen, Godin a en 1842 la révélation de la doctrine de Charles Fourier.

A partir de 1859, Godin fait bâtir  le Familistère, et pendant trente ans, avec l’aide de sa compagne Marie Moret,  il se consacrera entièrement à sa mission réformatrice. Godin meurt en 1888. Il laisse un patrimoine bâti d’une ampleur exceptionnelle, plusieurs ouvrages importants sur la question sociale et, surtout, l’exemple d’une organisation profondément réformatrice.

Pour en savoir plus, lire Solutions sociales, 1871 (réédition annotée et commentée, Éditions du Familistère, 2010)guise_jevouschouchoute_jvc90

 

www.familistere.com

Tel: 03 23 61 35 36

ACCÈS

Paris → Guise
186 km, par A1 puis A29 puis N29

St Quentin → Guise 28 km, par N29

Amiens → Guise
104 km, par A29 puis N29

Lille → Guise
108 km par A1 puis A26 puis N29

Reims → Guise
91 km, par A26 puis D967 puis D946

Gare SNCF: Saint Quentin ( trains directs) depuis Paris et Lille

TARIFS INDIVIDUELS

Plein : 9 €
Réduit : 6 € (6 – 18 ans, demandeurs d’emplois, étudiants)
Gratuit pour les moins de 6 ans.

VISITES LIBRES TOUTE L’ANNÉE

Horaires d’ouverture 10 h 00 – 18 h 00

Jours d’ouverture du 1er mars au 31 octobre inclus : ouvert tous les jours

VISITE LIBRE OU GUIDÉE

Départ des visites guidées : 11 h 00, 14 h 30, 16 h 00

Week-end et jours fériés :
10 h 30, 11 h 30 , 14 h 30, 15 h 30, 16 h 30

Texte Frédérique Lebel

703 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *