Peindre est l’art d’exprimer l’invisible par le visible

En 1946, « J’irai cracher sur vos tombes boris vian JVC jevouschouchoute » est un roman policier de Boris Vian, publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, paru pour la première fois aux éditions du Scorpion. L’histoire, comme les autres histoires de Vian sous le pseudonyme de Sullivan, se déroule dans le Sud des États-Unis et met en scène les difficultés des Noirs américains dans leur vie quotidienne face aux Blancs.

En 2014, « vomir est un art ». Millie Brown, britannique de vingt-sept ans, a fait de l’art de vomir l’une de ses principales activités déjà depuis dix ans. À l’époque, le collectif d’artistes auquel elle appartient, !WOWOW!, hérite d’une galerie vide à Berlin. Encore jeune et inexpérimentée, elle choisit « d’explorer son corps en utilisant la performance ». Au sol, une toile vierge. Derrière elle, sept bouteilles remplies de lait et d’un colorant alimentaire de couleur différente. Millie commence par ingurgiter le rouge, puis se fait vomir. Deux heures plus tard, l’œuvre est achevée. Millie, qui a notamment exposé à Londres, vend ses toiles entre 1 500 et 2 000 € pièce. « Je cherche simplement à inspirer les gens, pour les aider à questionner la perception classique de la beauté et de la liberté » déclare Millie.

JVC est perplexe sur ce marché de l’art que le Mondial 2014 au Brésil va inonder avec de nouvelles œuvres sauvages de supporters vainqueurs ou vaincus.

531 visiteurs

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *