Le froid : Un vrai remède beauté !

froid_jevouschouchoute_jvc

Chaque printemps, depuis plus de 10 ans a lieu le congrès de l’AMWC (Anti-Aging Medicine World Congress). Cette année, il avait lieu à Monaco, pour sa 12ème édition. En 11 ans, cette manifestation est devenue la plus importante dans les domaines de l’esthétique et de l’anti-âge à l’échelle mondiale.

Sa particularité: la prise en charge globale du vieillissement qui réunit deux aspects : l’extérieur, via l’esthétique (dermatologie, chirurgie et médecine), et l’intérieur, via la médecine anti-âge.

Cette année : gloire au froid

C’est en effet un puissant stimulant des processus d’équilibre dans le corps, qui s’appelle l’hormétique. Il peut, à petite  dose déclencher des processus de réparation cellulaire importants, favorisant la survie de la cellule.
C’est aussi un grand stimulateur des hormones thyroïdiennes, dont la T3, principalement liée à l’activation du métabolisme, et par conséquent à l’énergie. Il possède donc de nombreux avantages, notamment dans les traitements anti-âge.

Dans le domaine de l’esthétique, une place de plus en plus importante est faite à la cryolipolyse.

Après le règne des rayons laser à très haute énergie, des machines chauffantes, les spécialistes reviennent au froid et à ses vertus régénératives, anti-inflammatoires, anti oxydantes. Le froid va donc  prendre une place croissante dans les domaines de la dermatologie et de l’esthétique.

Mincir grâce au froid

La cryolipolyse est un processus de lyse graisseuse par le froid, non chirurgical, qui agit par « congélation » d’un amas graisseux pendant une heure. L’adipocyte étant très sensible au froid, il va « naturellement mourir », c’est ce que l’on appelle « l’apoptose » – mort naturelle par destruction de la mitochondrie – et ne se reproduira plus. Les séances de cryolipolyse sont réalisées en cabinet médical.

froid_SALINAS-VALLEY_jevouschouchoute_jvc

Il faut compter deux heures pour traiter les poignées d’amour.
Le résultat ne sera bien visible qu’au bout de deux mois et demi, le temps que les adipocytes morts soient naturellement éliminés. Toutes les études scientifiques montrent qu’au moins 50% des cellules graisseuses de la zone traitée vont disparaître. Cette technique très perfectionnée, est apparue aux USA il y a cinq ans.
Sydney Coleman, physicien et professeur à Harvard, a été à l’origine des études pour obtenir le sacro-saint agrément FDA (Food and Drug Administration).
A ce jour, plus de 1 million de traitements ont été réalisés dans le monde entier.
Cette technique doit être pratiquée par des médecins.
L’examen initial doit être rigoureux, de même que la façon de disposer les applicateurs et exige une parfaite connaissance des bourrelets tissulaires.

Attention toutefois à l’éclosion de machines à bas coût, appelées « copy cat » qui se disent identiques, mais qui ne constituent que des imitations. Elles ne disposent pas d’études scientifiques, ni de recul, elles sont peu ou pas efficaces, et risquent d’envahir certains centres esthétiques.

Machine_froid_jevouschouchoute_jvc

Ses bienfaits en dermatologie

L’utilisation du froid en médecine remonte à bien longtemps. Elle est aujourd’hui toujours  très exploitée en médecine du sport.

En dermatologie le froid est un puissant analgésique (interruption de la transmission du signal neuronal de douleur depuis la zone en souffrance, vers le cerveau) avec par exemple de l’air froid ou un cryospray. Il diminue aussi le temps de saignement . Appliqué sur un région douloureuse grâce à des poches réfrigéres, il se révèle être un puissant anti oedémateux. Sous forme d’azote liquide et de protoxyde d’azote, il permet de détruire facilement les verrues mais aussi beaucoup d’autres lésions cutanées. On l’utilise pour traiter des lésions bénignes, grâce à la cryochirurgie qui contrôle le refroidissement des tissus et détruit un volume cible.

Certains peelings superficiels utilisent la neige carbonique. Des corrections de cicatrices d’acné sont effectuées en combinant l’application d’acide trichloracétique et de neige carbonique ou d’azote liquide. Les techniques de cryolipolyse externes se multiplient, elles permettent de détruire des localisations graisseuses sans aucun acte invasif.

www.euromedicom.com

Texte Frédérique Lebel

602 visiteurs

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *