Le bon sens chez les jeunes, c’est la glace au printemps

L’été, rien de mieux qu’une coupe glacée ou un cornet vanille-pistache pour se rafraîchir ! Des pauses givrées  qui nous font fondre de plaisir. 
thiriet_jevouschouchoute_jvc_Rochers vanille caramel

90 % des français consomment des glaces, dont un tiers au moins une fois par mois. L’été, les ventes s’emballent. Rien d’étonnant vu toute l’inventivité dont font preuve depuis quelques années les fabricants de glaces. Associations surprenantes, mélanges craquants, crémeuses ou solides, les glaces se prêtent à toutes les fantaisies. Elles ont le vent en poupe et le marché se rafraîchit tous les mois avec de nouveaux parfums. Glaces et sorbets deviennent désormais très tendance, et se servent de l’entrée au dessert.

Vacherin, volupta à l’italienne, rochers glacés ?

 
Inventée par les Chinois, la glace a été importée en Europe par les Italiens, puis ramenée en France par Catherine de Médicis au XVIè siècle. Très vite, elle devint un mets fort prisé, puisqu’à l’époque, les grands maîtres-queux proposaient plus de 80 parfums. Aujourd’hui, de nouveaux parfums ne cessent d’apparaître. Pour preuve : 20 % des ventes de glaces sont réalisées avec des parfums qui n’existaient pas il y a encore 5 ans.
Sous le terme de « glaces » se cachent en réalité de multiples préparations. Les crèmes glacées à base de crème fraîche, de lait et de sucre sont les plus onctueuses, mais aussi les plus caloriques, tandis que les sorbets, à base d’eau, de sucre et de fruits, ont une teneur en graisses quasi nulle (excepté ceux contenant du chocolat). Préparés avec de la purée de fruits, ils conservent d’ailleurs parfaitement la vitamine C. A savoir: contrairement aux idées reçues, les glaces font partie des desserts peu caloriques, par rapport aux tartes ou aux gâteaux .
 
Cependant pour garder la ligne sous le maillot, attention aux glaces dites à l’américaine. Particulièrement crémeuses, elles contiennent souvent des morceaux de chocolat ou de biscuits, des noix ou des nappages qui augmentent fortement la quantité de graisses et donc de calories.

Goûtez les nouvelles saveurs

Vanille, fraise, chocolat… le trio classique a encore de beaux jours devant lui. Mais si vous avez envie de neuf, profitez des nouvelles palettes de parfums et de textures.
– Jouez les associations et réveillez les parfums classiques en les mariant à des saveurs inattendues. Un sorbet à la pomme révélera encore mieux son goût acidulé grâce au crémeux d’une glace au caramel ; une glace vanille donnera de l’onctuosité à un sorbet à la pêche. Avec un granité à la menthe, rien de tel qu’un sorbet au chocolat noir pour faire ressortir les arômes de cette association à succès.
– Explorez les ingrédients inattendus. Herbes aromatiques, épices, thé ou lait d’amande. Basilic, menthe et thym permettent de concocter des préparations glacées au parfum inoubliable. Le poivre agrémente des sorbets étonnants.
  • Servez ces préparations en association avec des fruits dont elles relèveront la saveur : accompagnez une salade de fraises d’une boule de sorbet basilic ou poivre, un ananas frais d’un sorbet au gingembre, des tranches d’orange d’une glace à la cannelle ou au pain d’épice.
  • Et pensez aussi aux soupes de fruits à servir avec une boule de glace ou aux biscuits sablés à surmonter de quelques boules glacées.

Chez Thiriet, on ne plaisante pas avec les glaces

C’est à Eloyes que Louis Thiriet, rachète une ancienne fabrique de biscuits qu’il transforme en boulangerie-pâtisserie-centre d’alimentation générale. Louis commence à se faire connaître en y fabriquant pains et viennoiseries, dont il transmet le savoir-faire à son fils Maurice. Ce dernier reprend la boutique au décès de son père et fabrique en plus du pain, des glaces et des vacherins à la crème. Il passe des heures à tester des recettes de glaces jusqu’à trouver le bon équilibre pour les commercialiser au moyen de son triporteur. Le succès se fait sentir, notamment pour son vacherin, reconnu par tous pour sa qualité sans égale.

Son fils Claude met en pratique le savoir-faire hérité du passé familial , modernise la boulangerie, donne naissance à de nouveaux produits et invente la livraison à domicile, élément désormais clé de la marque. En 1973, le premier catalogue de Thiriet voit le jour. Aujourd’hui, Thiriet compte 90 centres de livraison à domicile et 175 magasins en France.

 Une gamme très large:thiriet_Volupta façon fraisier_jevouschouchoute_jvc

GRAND’SAVEURS, LE PLAISIR À L’ÉTAT PUR

La gamme Grand’Saveurs se compose de 31 recettes riches en crème fraîche (entre 18 et 20%) avec de gourmands éclats (praliné noisette, spéculoos, yaourt griotte …) et de beaux morceaux de fruits comme du citron vert, de la pomme Granny ou du cassis.

A partir de 2,80€ le litre

LES EXQUIS, UNE COLLECTION INOUBLIABLE .

Ces dômes de crème glacée délicatement surmontée d’une coque au chocolat, blanc ou au lait avec des brisures de biscuits, ou d’un enrobage de noix de coco ou de grains de pralin, cachent un cœur de sauce (caramel à la crème fraîche et à la cassonade, au chocolat noir ou au lait) ou de meringue.Nouveauté 2014: l’exquis façon Poire Belle Hélène. 4,30€ les 520 ml

LES ROCHERS POUR LES ENVIES DE DOUCEUR AU GOÛTER

De délicates bouchées glacées sous forme de rochers se déclinent en vanille/caramel, chocolat/griotte, chocolat blanc/framboise et enfin menthe/chocolat. À déguster à tout moment. 3,40€ la boîte de 150 ml

Lorsque l’on désire partager le plaisir, Thiriet propose son  vacherin, Inventé par Louis Thiriet et fabriqué selon sa recette originelle. Alliance de l’onctueuse crème glacée, du sorbet gourmand et de la meringue croquante. Décliné en saveur crème brûlée/caramel, nougat/framboise, poire/fruits rouges/praliné noisette et griotte/abricot /pistache, il se partage en toute générosité. A partir de 11,30€ les 6/8 parts soit 1 litre

Quant à la Volupta à l’italienne, ce sont de belles volutes de crème glacée ou de sorbet aux parfums venus tout droit d’Italie (Panna Amarena, Cappuccino, Noisette, Amande/chocolat et pistache/framboise). Un clin d’œil particulier à la dernière-née : Stracciatella. Une crème glacée à la crème fraîche (18 %) avec des éclats de chocolat noir, une généreuse sauce au chocolat noir et un décor aux copeaux de chocolat. 3,90€ les 430 ml

 
Texte Frédérique Lebel

568 visiteurs

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *