Le meilleur de la création contemporaine en céramique 2014 !

Création contemporaine et céramique a sélectionné 32 artistes céramistes dont les œuvres seront présentées au musée Magnelli, musée de la Céramique (Vallauris) cet été.

Rendez-vous le 5 juillet 2014 pour découvrir chacune des œuvres des cinq lauréats ainsi que l’ensemble des 32 artistes sélectionnés, les cinq temps forts du parcours dans la ville et les huit artistes russes mis à l’honneur.

!cid_part4_03090807_05030101@jevouschouchouteSergeï Isupov, Farewell to the theater, 2013.

!cid_part5_05020506_02060803@jevouschouchouteWim Delvoye, Bustelli twisted, 2010, collection manufacture Nymphenburg.

Un rendez-vous incontournable de la création céramique depuis 1966

La Biennale Internationale de Vallauris – Création contemporaine et céramique est organisée par la Ville de Vallauris Golfe-Juan dans le but de promouvoir la création artistique dans le domaine de la céramique. Cette manifestation de prestige s’attache à valoriser la céramique et la création contemporaine à travers son traditionnel concours européen, une sélection d’artistes représentatifs d’un pays invité et un véritable parcours dans la ville à travers plusieurs expositions installées dans différents lieux de Vallauris.

2014, des artistes russes à l’honneur

Après la Chine (2006), la Suisse (2008), les États-Unis (2010) et le Japon (2012), la Ville de Vallauris, a souhaité cette année faire découvrir l’exceptionnelle qualité du travail de huit artistes russes : AES+F, Annouchka Brochet, Grigory Bruskin, Crocodile power, Natasha Khlebtsevich, Daria Surovtseva, Olga et Oleg Tatarintsevi et Anton Yashiguin, soutenus par une scénographie imaginée par Jean-Michel Wilmotte et la coordination de Pierre Brochet.

Dans toute la ville, un parcours d’une richesse exceptionnelle

La Ville de Vallauris se démultiplie pour valoriser toutes les facettes de la céramique internationale au gré de cinq rendez-vous : une exposition thématique, une monographie, deux installations et une carte-blanche. En 2014, l’exposition thématique à la Maison des quartiers sera consacrée au « bibelot », revisité par une dizaine d’artistes et céramistes contemporains. Une monographie du suédois Gustaf Nordenskiöld sera proposée à l’espace Grandjean. La chapelle de la Miséricorde accueillera l’installation de l’artiste japonais Masamichi Yoshikawa. Le russe Sergeï Isupov sera également invité à investir un espace du musée avec une installation hors concours. Enfin, la carte-blanche reviendra cette année au duo de designers Pierre-Yves Le Sonn et Claire Baudrimont, primés en 2012 et à leurs créations céramiques. À découvrir salle Jules Agard.

!cid_part6_05020908_07010107@jevouschouchouteGrigory Bruskin, Three figures in gas masks, 2012. Détail de l’installation « H-Hour ».

!cid_part7_04010001_02070701@jevouschouchouteDaria Surovtseva. 2006.

!cid_part8_09020309_06080909@jevouschouchoute Masamichi Yohikawa. 2011. Exposition du Chigasaki City Museum of Art.

 !cid_part9_00090206_02060401@jevouschouchoutePierre-Yves Le Sonn et Claire Baudrimont, Sur les toits, 2012. Prix 2012 de la Ville de Vallauris section « design ». ® Nicolas Dubreuil.

!cid_part10_02060308_08060707@jevouschouchouteSergeï Isupov, Soaring power. 2013.

Le concours : une mise en lumière de la vitalité de la céramique européenne contemporaine

Le traditionnel concours témoigne de la richesse, de la diversité et de l’évolution des pratiques céramiques actuelles à travers trois sections consacrées au contenant, au design et à la céramique architecturale, sculpturale ou conceptuelle.

La première section du concours, consacrée au contenant, réalité plastique ou valeur symbolique, permet au public de découvrir les œuvres des artistes évoquant des formes traditionnellement liées à la céramique mais également des œuvres qui jouent sur cette notion de contenant pour mieux la réinterpréter ou la dépasser.

La seconde section est consacrée à la céramique architecturale, sculpturale ou conceptuelle, élargissant ainsi les champs exploratoires de ce médium plusieurs fois millénaire. Les œuvres y témoignent de l’ouverture de la céramique à toutes les formes d’expression contemporaine : objets, sculptures, installations et vidéo.

!cid_part11_01040300_06070604@jevouschouchouteFrank Louis, Nightmare, 2014. Grand prix 2014 de la Ville de Vallauris dans la section « Céramique architecturale, sculpturale ou conceptuelle ».

!cid_part12_06090901_03090305@jevouschouchouteAriane Prin, Water cups (the machine / the drippers / the cups), 2014. Prix 2014 (ex aequo) de la Ville de Vallauris section « Contenant ».

!cid_part13_08030105_04020901@jevouschouchouteLourdes Riera Rey, Lavas pilow, 2014. Prix 2014 (ex aequo) de la Ville de Vallauris section « Contenant ». © Miguel Angel Bernues Jal.

!cid_part15_07070906_08060201@jevouschouchouteZélie Rouby, Nature morte « poison poisson », 2014. Prix 2014 de la Ville de Vallauris « Moins de 35 ans ».

!cid_part17_01070005_00060400@jevouschouchoutePablo Picasso, L’Homme au mouton, 1943, Place Paul Isnard, © RMN / René-Gabriel Ojéda, © Succession Picasso 2014 – Autorisation à demander.

À propos du Musée Magnelli-Musée de la Céramique

Le château de Vallauris, ancien prieuré des moines de Lérins, accueille, au premier étage, une collection d’œuvres céramiques tandis que le second étage est consacré au peintre florentin Alberto Magnelli.

La légende voudrait que l’origine de la céramique à Vallauris remonte à la nuit des temps. Si Vallauris en conserve des traces datant de l’Antiquité (à l’époque gallo-romaine, on utilise déjà ses importants gisements d’argile réfractaire pour façonner briques et pots), c’est au début du XVIe siècle, époque d’une repopulation de la ville par des familles italiennes, qu’une importante activité céramique voit le jour jusqu’à devenir l’activité principale de la ville au XVIIe siècle.

À la fin du XIXe siècle apparait la céramique d’art, parallèlement à la production traditionnelle et alimentaire. Celle-ci fut notamment introduite par la famille Massier.

En 1948, l’arrivée de Picasso dans la cité des potiers et son étonnante production contribuent largement au renouveau de cette activité. Il favorise en outre l’installation à Vallauris de nombreux artistes venus eux aussi s’initier aux « arts du feu ». La céramique de Vallauris connaît son « âge d’or » dans les années 50, période durant laquelle on assiste à l’avènement de grands noms tels que Roger Collet, Gilbert Portanier, Roger Capron, Jean Derval… Aujourd’hui, la tradition artistique se perpétue avec talent et Vallauris continue à faire naitre de nouveaux artistes.

La collection du musée de la Céramique présente divers aspects de la céramique vallaurienne d’hier et d’aujourd’hui. Une sélection de pièces-phare permet au public de mesurer l’évolution de la céramique de Vallauris à travers les périodes et les pratiques. Œuvres primées aux biennales de céramique à partir de 1968 et objets de la tradition de céramique culinaire, jadis appelée terraille, composée de pignates et de poêlons, présentés dans l’ancienne cuisine des moines de Lérins. Quelques belles pièces au décor spécifique les accompagnent : plats à décor à la poire d’Aegitna, émaux verts de Foucard-Jourdan, décors jaspés… La fin du XIXe et le début du XXe siècle sont représentés avec la céramique artistique des Massier et de leurs suiveurs. Cette production influencée par le style art nouveau, utilisant notamment le lustre métallique, séduit la riche clientèle cosmopolite qui fréquente la Côte d’Azur au tournant du XXe siècle. Les créations des années cinquante de Jean Derval, Roger Capron, Robert Picault sont présentées en alternance, avec les céramiques de Madoura.

« L’âge d’or » de Vallauris est également représenté par des œuvres de Pablo Picasso et illustré par des photographies d’André Villers. Les créations contemporaines sont représentées par les œuvres réalisées à Vallauris par des designers en collaboration avec des céramistes de la Ville et par les œuvres primées lors des Biennales qui ont permis au musée, depuis 1966, de s’enrichir d’un ensemble significatif d’œuvres céramiques de ces 40 dernières années.

!cid_part25_01040103_08090109@jevouschouchouteVue extérieure, Musée Magnelli, Musée de la Céramique. ® Valentin Emmanuel.

!cid_part26_03020709_09060901@jevouschouchoute Terres mystères : La céramique à Vallauris, de l’utilitaire au conceptuel. Exposition au Musée Magnelli, Musée de la Céramique du 15 février au 2 juin 2014.

!cid_part27_08080101_06040100@jevouschouchouteAimé Maeght, Joan Miró et Josep Llorens Artigas. Photo Galerie Maeght.

Programmation 2014

Terres mystères : La céramique à Vallauris, de l’utilitaire au conceptuel

Exposition du 15 février au 2 juin 2014

Terres Mystères propose un parcours tout au long de la céramique vallaurienne des premières vaisselles du XVIe siècle retrouvées dans les fouilles archéologiques sous-marines et terrestres jusqu’aux pièces contemporaines exposées lors des Biennales ou conçues par les jeunes créateurs de l’école des Beaux-arts de la Ville.

50 ans de la Fondation Maeght – Hors-les-murs

La Fondation Maeght et la céramique : Artigas, de Miró et Braque à Chillida/ Exposition à partir de juin 2014

Ami de Miró avec lequel il a signé les célèbres fresques réalisées pour le siège de l’Unesco, Artigas a renouvelé l’art de la céramique tant dans ses formes que ses matières et ses couleurs. Exposé par Aimé Maeght en 1969, Josep Llorens Artigas a également collaboré avec Georges Braque comme avec Eduardo Chillida. C’est d’ailleurs auprès d’Aimé Maeght que ce dernier rencontre Artigas, et à ses côtés que « l’artiste forgeron » se passionne à explorer la terre, pour développer la puissance graphique de ses terres chamottées et de ses oxydes. La fondation Maeght donne rendez-vous à tous les amateurs d’art pour fêter hors-les-murs son cinquantenaire et faire découvrir à Vallauris un ensemble de céramiques de la Fondation Maeght qui compte notamment des œuvres majeures de Josep Llorens Artigas, Joan Miró, Georges Braque et Eduardo Chillida.

Informations pratiques

Du 5 juillet – 17 novembre 2014

Horaires d’ouverture :

Du 1er juillet au 31 août : 10 h – 19 h tous les jours

Du 1er septembre au 30 juin : 10 h – 12 h 15 / 14 h – 17 h, fermeture le mardi

Adresse : place de la Libération, 06220 Vallauris.

Tarifs : 4 € plein tarif, 2 € tarif réduit, gratuité le 1er dimanche du mois et pour les moins de 18 ans.

Renseignements : 04 93 64 71 83 / www.vallauris-golfe-juan.fr

778 visiteurs

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *