Une morue gâtée …..

C’est la sur-prise de sa vie : Bjoern Frilund, 64 ans, pêcheur norvégien a découvert un jouet sexuel de bonne taille dans l’estomac d’une morue. Il filetait une prise de 5 ou 6 kilos depuis ses filets cette semaine au large de la côte ouest de la Norvège quand il a remarqué la forme inhabituelle de son estomac.

Morue JVC jevouschouchouteEn ouvrant la bête, « Deux harengs en sont d’abord sortis, puis j’ai trouvé ce machin en caoutchouc », a-t-il déclaré vendredi 11 avril. Selon lui, l’objet orange faisait, à vue de nez, « 15 ou 16 cm ». « Je savais que le cabillaud gobe à peu près tout mais je ne m’attendais pas à ça », a-t-il dit. « Les chances pour que ça se produise sont à peu près les mêmes que recevoir une météorite sur le crâne », a-t-il estimé ( humour Norvégien sans doute ).

Pour notre pêcheur devant l’éternel, la morue a sans doute confondu le sextoy sans piles, avec un calamar. C’est vrai que ça y ressemble en tous points … Son fils Marius, devant une telle prise qui finira immanquablement sur la cheminée de la maison familiale, a immortalisé la scène avec son père : « La Morue et le godemiché », on frôle un titre de San-Antonio, roman policier de Frédéric Dard.

Morue cabillaud sextoy jevouschouchoute

JVC a imaginé pour ses internautes les dialogues possibles de l’enquêteur San-Antonio face à cette situation : « Ouais ! Deux harengs en sont d’abord sortis, puis tu as trouvé ce machin en caoutchouc … Normal, le hareng est un maquereau inexpérimenté. La pauvre morue en avait sûrement marre de se trémousser sous les yeux de merlan frit médusés par ses atouts. Un god dans une morue … Quoi de plus naturel, de plus normal ! Chaque chose à sa place dans la mer ».

Plus simplement, JVC par ce billet souhaite mettre en avant le problème du rejet en mer des déchets et de leurs conséquences sur la faune mais aussi la flore océanique.

 

514 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *