Ours d’Or le challenge à arbitrer.

Des craintes grandissantes.

Depuis plusieurs jours, en Ukraine comme au sein de l’Otan, l’inquiétude est de plus en plus vive. Ukraine Russie JVC JevouschouchouteAprès la Crimée, l’Ours russe va-t-il avaler d’autres régions, en Ukraine ou ailleurs ?

Ce conflit d’ours en cache un autre bien plus grave encore !

Depuis deux ans, un conflit outre-Rhin oppose le confiseur allemand Haribo et le chocolatier suisse Lindt. Le sujet de la discorde concerne l’appellation « ours d’or ».

oursons-haribo-lindt JVC je vous chouchoute guimauve chocolat

Depuis 1967, Haribo a déposé le nom pour vendre ses petits mammifères gélifiés de toutes les couleurs et ne veut pas le lâcher. Du haut de ses deux centimètres, ce petit bonbon mérite bien son nom, à raison de 100 millions d’unités produites chaque jour.

Lindt, de son côté, a tenté, en octobre 2012, d’introduire sur le marché son Teddy, un ours en chocolat recouvert d’un aluminium doré.

Haribo n’a pas particulièrement apprécié et a porté plainte. Un tribunal de Cologne a rejeté vendredi en appel cette plainte. Qu’à cela ne tienne, Haribo a décidé de porter l’affaire devant la Cour constitutionnelle, la plus haute juridiction allemande. Sa décision n’est pas attendue avant la fin de l’année 2015.

D’ici là, l’Ours russe sera rentré dans sa tanière s’il ne décide pas à Pâques de consommer l’agneau européen.

JVC laissera le mot de la fin, celui de l’espoir, à Gottfried Wilhelm Leibniz, philosophe allemand, « L’éducation peut tout : elle fait danser les ours ».

528 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *