Risque de séisme

 seisme JVC

Une vidéo sur Internet de bisons courant dans le parc national de Yellowstone a suscité de nombreux fantasmes sur les risques d’un réveil du volcan endormi sous le parc depuis 640 000 ans.

Les inquiétudes d’une possible éruption ont été renforcées par une série de séismes, qui a touché le parc national ces dernières semaines. Le dernier tremblement de terre, le 30 mars, a atteint une magnitude de 4.8, la plus forte depuis 1980.
Lorsque la Science ne donne pas de réponse, on a besoin d’autres repères fussent-ils inexplicables.
JVC a trouvé une première réponse dans les répliques du Film « Forrest Gump » dans lequel le héros tellurique par sa simplicité déclare « Je courrais toujours pour aller partout, mais je ne pensais pas pour autant que ça allait me mener quelque part ».
JVC est conscient du désarroi de cette unique réponse au peuple américain, fin interprétateur de jogging de bisons. A défaut d’analyser les raisons des 50 000 participants du Marathon de Paris, JVC a vu un signe dans le séisme de magnitude 5 de lundi soir dans le Sud-Est de la France dont l’épicentre se situe dans les Alpes-de-Haute-Provence à 10 km de Barcelonnette.
La vérité est apparue grâce à l’AFP et par une habitante de Cagnes-sur-Mer, à l’Ouest de Nice, qui elle ne courait pas : « Mon fauteuil a bougé, de façon horizontale, c’était très fort, comme si un train passait ».
Pour les derniers sceptiques, JVC a trouvé un prophète, vénéré et adoubé par « The Voice », pour nous sortir de cet obscurantisme consenti des vulcanologues. Il a l’âge de Forrest Gump mais il a su répondre à cette simple question : « Pourquoi toujours courir après la vie ! »

438 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *