Santé administrative

santé-amour

On déteste les peines et les conséquences des chagrins d’amour sur chacun d’entre nous.

Cependant si JVC connaissait les vertus thérapeutiques des sentiments, JVC n’imaginait vraiment pas celles du mariage sur notre santé.

Une étude internationale  qui a porté sur un échantillon de 34.500 personnes dans quinze pays, montre que la relation maritale contribue à réduire les risques de dépression et d’anxiété. Ce travail a montré que la relation maritale apporte beaucoup de bienfaits à la santé mentale autant chez les hommes que chez les femmes. De plus la douleur et les perturbations de la fin d’une union, rendent les gens plus vulnérables aux désordres mentaux. Être séparé, divorcé ou veuf accentue les risques de problèmes mentaux telle que la dépression chez les hommes et les abus d’alcool et de médicaments chez les femmes. Cette enquête a aussi révélé que les hommes étaient moins exposés au risque de dépression lors de leur premier mariage que les femmes. Cela pourrait s’expliquer par le fait que les femmes ont plus tendance à se mouler dans un rôle traditionnel d’épouse, lors d’une première union.

Le mariage réduit également le risque d’abus d’alcool [OK, vous le savez si vous lisez les billets d’humeur, j’ai arrêté la Kriek ] ou de médicaments d’avantage chez les femmes que chez les hommes. Cela peut s’expliquer par le fait que les femmes diminuent sensiblement leur consommation d’alcool durant la grossesse et maintiennent ce comportement lorsque les enfants sont jeunes.

Ce n’est pas tout, le mariage est bénéfique pour le cœur.

Selon une vaste étude américaine les personnes mariées ont moins de risques de maladies cardiovasculaires que les célibataires, les veufs ou les divorcés. Paradoxalement, le divorce est donc lié à de plus grandes probabilités de souffrir de toutes les pathologies vasculaires: anévrisme de l’aorte abdominal, maladie de l’artère coronaire et d’accidents cérébrovasculaires. Pour les moins de 50 ans, être marié se traduit par une baisse de 12% du risque de toutes maladies vasculaires, indique cette recherche.

Les avocats–conseils de JVC précisent deux choses à ses lecteurs. Premièrement JVC n’est pas sponsorisé par le Vatican et deuxièmement les résultats de ces études ne doivent pas inciter quiconque à se marier de façon précipitée.

 

542 visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *